Accueil


Imprimatur

Tous nos volumes ont reçu l'Imprimatur du Cardinal de Lettonie, son éminence le Cardinal Janis Pujats. Imprimatur est un mot latin qui signifie : « Qu'il soit publié ! »


Voir l'imprimatur

                  

TÉMOIGNAGE DU CARDINAL DE LETTONIE :

Au début de l’année 2006, j’ai reçu une copie de la traduction lettonne du volume « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis - Jésus » écrit par Léandre Lachance. C’était le premier d’une trilogie de livres que Léandre avait écrit en langue française avec ce titre. La traduction lettonne était encore sous forme de manuscrit et la rédactrice m’avait gentiment demandé de l’évaluer.


Évaluer des écrits de nature religieuse n’est pas un travail facile. Comme archevêque métropolitain nommé par le Très Saint-Père, je dois lire chaque texte très attentivement, avec la précaution la plus extrême et avec le plus haut sens des responsabilités – aussi bien envers l’auteur qu’envers ceux qui pourraient lire ses livres.


De toute manière, je m’abstiens de me prononcer sur le caractère surnaturel des messages transmis par Léandre dans ces livres. J’affirme seulement qu’il n’y a rien dans ces écrits qui contrevient à la foi chrétienne et aux bonnes mœurs et que, de ce fait, ces livres peuvent être recommandés à la lecture.


Au tout début du premier volume (dans le troisième dialogue datant du 11 novembre 1996), Jésus s’adresse à Léandre en lui demandant :


« Acceptes-tu d’être pour Moi celui qui ne vit que pour Moi ? Qui renonce à son bien-être, à son image, à sa réputation, surtout à ses pensées ! »


J’ai compris tout de suite que ces mots s’appliquaient non seulement au « petit » Léandre (comme Jésus l’appelle dans ces trois volumes), mais aussi à moi, personnellement, et à toute autre personne qui souhaite établir des liens proches et étroits avec Dieu.


Ceux-ci sont des mots clefs. Suis-je prêt à donner mon « oui » à Jésus, même si cela demandait des grands sacrifices de ma part, même si je devait souffrir par ce fait et même si je devais me priver de tout ce qui m’est proche et cher ?


C’est un choix sérieux à faire, mais si le lecteur décide de répondre « oui » à Jésus, il recevra et acceptera le contenu de ces trois livres avec un cœur remplit de joie. Et le message de ces livres l’atteindra profondément et personnellement.


J’ai rencontré Léandre deux fois, en 2008 et en 2009, pendant qu’il séjournait en Lettonie pour donner des conférences et mener des retraites. Lors de notre dernière rencontre, il me remercia chaleureusement pour avoir donné mon imprimatur, ou consentement de l’Église à la publication de la traduction lettonne des trois livres qu’il avait écrits.


« Comment n’aurai-je pu le faire ?», lui répondis-je, « Je ne vois rien dans ces livres qui contreviendrait aux enseignements de l’Évangile ».


Je suis convaincu qu’au cours des prochaines années la demande croîtra pour ces trois publications écrites par Léandre et que bien des générations futures continueront à les lire. La diffusion de ces livres à travers le monde ne se déroulera certainement pas comme celui des « best-sellers » qui jouissent d’une hausse soudaine de popularité, puis qui se démodent tout aussi rapidement.


À mon avis, le fait que les écrits de Léandre proviennent d’une inspiration intérieure leur accorde encore plus de signification. Je ne doute pas que le dialogue émouvant entre Léandre et Jésus inspirera beaucoup d’autres personnes, tout en renforçant leur foi et leurs liens avec Dieu.


Les livres écrits par Léandre nous affirment que nous ne pouvons être vraiment heureux qu’en donnant et en recevant l’Amour. Il n’est pas possible d’obtenir le bonheur par la gloire ou la fortune, ou par les possessions, ni par beaucoup d’autres choses auxquelles on accorde beaucoup de valeur dans notre monde contemporain.


Ces livres parlent de Dieu comme Amour. Comment communiquer plus clairement à l’humanité le grand Amour que Dieu ressent pour chacun de nous ? J’invite chaque lecteur de ces volumes à accepter l’Amour de Dieu, à aimer son prochain de tout son cœur et à devenir un être d’Amour.

Cardinal Janis Pujats
Archevêque métropolite de l’archidiocèse métropolitain de Riga de la Sainte Eglise romaine


MUSIQUE FCDJ

démarrez la musique

Pensée du Jour

FCDJ

Pensée 1F_10: Mon enfant, accepte ce que tu vis comme étant ce qu'il y a de mieux pour toi en ce moment. Il n'est pas nécessaire que tu comprennes; cependant, il est nécessaire que tu donnes ton «oui» total et sans condition, que tu acceptes que, follement, Je t'aime.

FCDJ

La Pensée du Jour d'aujourd'hui est extraite du livre Pour le bonheur des Miens, Mes choisis - Jésus, de Léandre Lachance volume 1, numéro 140.

PARTAGEZ LA PENSÉE DU JOUR

FACEBOOK

TWITTER

L'AGIR DE DIEU

FCDJ

La plus belle partie de ta vie !

La dame s'adresse à Léandre : "Je venais de perdre ma mère et, le jour de son enterrement, je me suis fracturée la tête de l’humérus gauche. Alors que vous alliez me dédicacer votre livre, je vous exprimai que je vivais un temps d’épreuve en vous relatant ces événements. Et vous m’avez répondu : « Non seulement c’est un temps d’épreuve, mais tu vas vivre la plus belle partie de ta vie ». J’ai été contente, mais pas forcément convaincue !
Après votre conférence qui m’avait beaucoup plu, en rentrant chez moi, j’ai essayé de lire votre premier livre. A vrai dire, je ne suis pas entrée dedans et, le reprenant à plusieurs reprises, l’ai trouvé trop répétitif. Je ne l’ai donc pas fini. Depuis trois ans, les événements de ma vie personnelle ont été plutôt heureux. Mais dans notre famille, il y a eu trois nouveaux décès. Deux de mes beaux-frères sont morts, et ma sœur S., nous a quittés brutalement. Sixième de la fratrie, elle est la première à rejoindre le Père.
L’annonce de sa mort a été un choc pour nous tous. Cependant, par grâce, aujourd’hui j’ai la capacité de continuer à accueillir la vie. À 20 ans, lorsque mon père est mort, lui aussi brutalement, je ne comprenais pas que la vie s’arrête autour de moi.
Le lendemain du décès de S., j’ai été guidée pour reprendre votre premier livre. Je l’ai lu avec beaucoup de joie et le relis tant il me touche et me parle profondément au cœur. Ce dialogue me dit avec force et clarté la nécessité de me faire toute petite, pour me laisser remplir par la toute puissance de l’Amour. « Que Ta Volonté soit faite » prend ici sa réelle dimension, et vous m’apprenez à être plus à l’écoute du Père. Mais quel apprentissage !
Un grand merci, pour ce magnifique témoignage qui sonne si vrai. Il est un enseignement précieux et, comme vous, je donne mon « oui » à Jésus, et me réjouis d’avoir les deux autres tomes à lire !
De tout cœur avec vous et ceux qui vous entourent dans la prière."

Clic pour lire le volume 1 de Pour le bonheur des Miens, Mes choisis - Jésus

S.H.


FCDJ

PARTAGEZ L'AGIR DE DIEU