Accueil


Du Cardinal de la Lettonie

Tous nos volumes ont reçu l'Imprimatur du Cardinal de Lettonie, son éminence le Cardinal Janis Pujats. Imprimatur est un mot latin qui signifie : « Qu'il soit publié ! »


Voir l'imprimatur

                  

TÉMOIGNAGE DU CARDINAL DE LETTONIE :

Au début de l’année 2006, j’ai reçu une copie de la traduction lettonne du volume « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis - Jésus » écrit par Léandre Lachance. C’était le premier d’une trilogie de livres que Léandre avait écrit en langue française avec ce titre. La traduction lettonne était encore sous forme de manuscrit et la rédactrice m’avait gentiment demandé de l’évaluer.


Évaluer des écrits de nature religieuse n’est pas un travail facile. Comme archevêque métropolitain nommé par le Très Saint-Père, je dois lire chaque texte très attentivement, avec la précaution la plus extrême et avec le plus haut sens des responsabilités – aussi bien envers l’auteur qu’envers ceux qui pourraient lire ses livres.


De toute manière, je m’abstiens de me prononcer sur le caractère surnaturel des messages transmis par Léandre dans ces livres. J’affirme seulement qu’il n’y a rien dans ces écrits qui contrevient à la foi chrétienne et aux bonnes mœurs et que, de ce fait, ces livres peuvent être recommandés à la lecture.


Au tout début du premier volume (dans le troisième dialogue datant du 11 novembre 1996), Jésus s’adresse à Léandre en lui demandant :


« Acceptes-tu d’être pour Moi celui qui ne vit que pour Moi ? Qui renonce à son bien-être, à son image, à sa réputation, surtout à ses pensées ! »


J’ai compris tout de suite que ces mots s’appliquaient non seulement au « petit » Léandre (comme Jésus l’appelle dans ces trois volumes), mais aussi à moi, personnellement, et à toute autre personne qui souhaite établir des liens proches et étroits avec Dieu.


Ceux-ci sont des mots clefs. Suis-je prêt à donner mon « oui » à Jésus, même si cela demandait des grands sacrifices de ma part, même si je devait souffrir par ce fait et même si je devais me priver de tout ce qui m’est proche et cher ?


C’est un choix sérieux à faire, mais si le lecteur décide de répondre « oui » à Jésus, il recevra et acceptera le contenu de ces trois livres avec un cœur remplit de joie. Et le message de ces livres l’atteindra profondément et personnellement.


J’ai rencontré Léandre deux fois, en 2008 et en 2009, pendant qu’il séjournait en Lettonie pour donner des conférences et mener des retraites. Lors de notre dernière rencontre, il me remercia chaleureusement pour avoir donné mon imprimatur, ou consentement de l’Église à la publication de la traduction lettonne des trois livres qu’il avait écrits.


« Comment n’aurai-je pu le faire ?», lui répondis-je, « Je ne vois rien dans ces livres qui contreviendrait aux enseignements de l’Évangile ».


Je suis convaincu qu’au cours des prochaines années la demande croîtra pour ces trois publications écrites par Léandre et que bien des générations futures continueront à les lire. La diffusion de ces livres à travers le monde ne se déroulera certainement pas comme celui des « best-sellers » qui jouissent d’une hausse soudaine de popularité, puis qui se démodent tout aussi rapidement.


À mon avis, le fait que les écrits de Léandre proviennent d’une inspiration intérieure leur accorde encore plus de signification. Je ne doute pas que le dialogue émouvant entre Léandre et Jésus inspirera beaucoup d’autres personnes, tout en renforçant leur foi et leurs liens avec Dieu.


Les livres écrits par Léandre nous affirment que nous ne pouvons être vraiment heureux qu’en donnant et en recevant l’Amour. Il n’est pas possible d’obtenir le bonheur par la gloire ou la fortune, ou par les possessions, ni par beaucoup d’autres choses auxquelles on accorde beaucoup de valeur dans notre monde contemporain.


Ces livres parlent de Dieu comme Amour. Comment communiquer plus clairement à l’humanité le grand Amour que Dieu ressent pour chacun de nous ? J’invite chaque lecteur de ces volumes à accepter l’Amour de Dieu, à aimer son prochain de tout son cœur et à devenir un être d’Amour.

Cardinal Janis Pujats
Archevêque métropolite de l’archidiocèse métropolitain de Riga de la Sainte Eglise romaine


MUSIQUE FCDJ

démarrez la musique

Pensée du Jour

FCDJ

Pensée 1C_26: Mon enfant, je veux rendre ton coeur libre, car Je le veux tout à Moi. Lorsque tu Me donnes la première place au rang de tes activités... tu réjouis mon Coeur divin! Je veux, toutefois, combler ton coeur davantage. Qu'il demeure constamment tourné vers Moi pour goûter Mon Amour!

FCDJ

La Pensée du Jour d'aujourd'hui est extraite du livre Pour le bonheur des Miens, Mes choisis - Jésus, de Léandre Lachance volume 1, numéro 52.

PARTAGEZ LA PENSÉE DU JOUR

FACEBOOK

TWITTER

L'AGIR DE DIEU

FCDJ

Des vies transformées par l’Amour du Père

En novembre 2011, j’ai été conduite ou guidée par la Divine Providence, à assister à une conférence donnée par M. Léandre Lachance. À ce moment-là, mon mari et moi, nous étions dans une situation difficile. Mon mari était sans emploi et nous dépendions de l’aide sociale pour subvenir à nos besoins. Cela n’améliorait pas notre estime personnelle ni celle de nos enfants. Après la conférence, j’ai eu l’occasion de rencontrer personnellement M. Lachance qui a pris le temps de m’écouter avec amour et compassion. J’avais perdu espoir de trouver une telle écoute et une telle disponibilité sur terre.
Il m’a offert les livres, les CD et les DVD de « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus » en me demandant simplement, en échange, de réciter chaque jour la « Prière de Jésus à Son Père, Notre Père », laquelle m’apporte réconfort, amour et sérénité. Je suis ainsi touchée par la grâce et l’amour de Dieu. Ce fut une révélation pour moi. J’ai su que je pouvais choisir de transformer ma vie avec l’aide du Père : choisir de rester dans la pauvreté ou permettre à Dieu de me donner la possibilité d’ouvrir les bras afin d’accueillir l’abondance dans notre vie. Mon mari et moi avons donc commencé à ouvrir les bras. Dieu nous comble de grâces et nous Le remercions de Son Amour à notre égard.
Mon cœur s’est transformé peu à peu à la lecture des livres et à l’écoute de la « Pensée du Jour ». Cette dernière fait vibrer et ressentir en moi l’Amour du Père ; elle m’apporte la paix. La foi qui grandit en chacun de nous est un trésor précieux et inestimable de Dieu.
Nous avons repris espoir et nous pouvons croire en des jours meilleurs. Petit à petit, nous avons cru que nous pouvions nous améliorer en participant pleinement à la réalisation de notre vie en permettant à Dieu d’en faire partie intégrante. Chacun des membres de notre famille a fait un travail sur soi et nous vivons dans une plus grande harmonie. Mon mari a trouvé un emploi, la vie de mes enfants s’organise positivement, ma santé s’améliore. Nos vies ont été transformées par la grâce de Dieu.

Lire la « Prière de Jésus à Son Père, Notre Père » : http://www.fcdj.org/prieres?p=16

É.B.


FCDJ

PARTAGEZ L'AGIR DE DIEU