Volume numéro 1, message # 016

http://www.fcdj.org/file/book/Book_PBM1_fr_web.pdf#page=43

 

29 novembre 1996, 5 h 30

 

16. – La vraie richesse elle est en toi, pas ailleurs

      – C’est par le Feu de Mon Amour que Je te façonne

 

« Mon fils, sois sans crainte, tu as trouvé grâce à Mes yeux. Je suis toujours avec toi. Veux-tu M’être de plus en plus agréable ? Sois de plus en plus petit, descends dans tes profondeurs, c’est là où Je suis. C’est là aussi où tu découvres ton impuissance, tes limites. C’est également là où habite l’humilité et toutes les vertus que j’ai déposées en toi lors de ton Baptême.

 

Ce sont ces vertus qui doivent guider toutes tes actions, ta façon de penser, d’être et finalement d’agir.

 

Moi, Je suis toujours disposé à agir en toi et à travers toi. Tu te dois de Me laisser agir ; pour cela, il faut que tu diminues. Je veux te donner un exemple : si toi, tu étais branché continuellement sur Moi, ce serait toujours Moi qui passerais en toi et à travers toi. C’est ce lien que Je veux de plus en plus fort avec toi.

 

Pense continuellement à l’Amour que J’ai pour toi, cela contribue à augmenter le lien qui nous unit.

 

Répète-Moi tes “oui”, aussi bien lorsque tu es heureux que malheureux. C’est par ces “oui” que Je peux te garder heureux et en paix, peu importe ce qu’il y a autour de toi.

 

La vraie richesse elle est en toi, pas ailleurs. Ce n’est qu’en laissant éclater cette vraie richesse que les autres vont perdre de la valeur à tes yeux, que tu deviendras ce tout-petit que Je peux utiliser. Mais avant de pouvoir bien t’utiliser, Je dois finir de te façonner.

 

Le marteau ou l’or doivent passer par le feu pour être façonnés, toi, c’est par le Feu de Mon Amour que Je te façonne, et c’est ce que Je fais en ce moment. En me redisant tes “oui”, tu te laisses façonner.

 

Comme Je t’aime, Je te brûle au Feu de Mon Amour, et Je brûle en même temps tous les tiens et déjà Je vais rejoindre ceux et celles que Je te confie. Commences-tu à comprendre comment s’exerce Mon œuvre en toi et à travers toi ?

 

Toi qui t’es orienté vers l’action avec beaucoup d’efforts, tu as tendance à te dire : je rêve, c’est trop facile pour être vrai ; eh bien oui, elle est là la vérité pour toi en ce moment et pour ceux ou celles qui liront ces lignes. C’est Mon œuvre.

 

Comme Je t’aime, mon tout-petit. »