Volume numéro 3, message # 040

http://www.fcdj.org/file/book/Book_PBM3_fr_web.pdf#page=69

 

5 novembre 2000, 5 h 00

 

40. Les moments d’intimité avec le Seigneur, c’est ce qu’il y a de plus important

(Réponse à un couple)

 

Seigneur Jésus, depuis plusieurs jours, Vous mettez dans mon cœur de prier pour le couple C. en regard de leur œuvre, et pour la nécessité de s’adjoindre un autre couple afin de leur venir en aide et de préparer une relève.

Je me place à Votre écoute dans l’éventualité que Vous auriez un message à leur communiquer et pour lequel, à Votre demande, je serais Votre petit commissionnaire.

Merci d’entendre et d’exaucer ma prière. J’accueille Votre Amour et je Vous offre le mien, si petit soit-il.

 

« Mon tout-petit, c’est uniquement par grâce que tu es utilisé comme petit commissionnaire. Grâce pour toi et grâce pour ceux et celles qui sont appelés à être rejoints par ton intermédiaire.

 

Ta mission est encore très jeune. Même si elle ne fait que commencer, elle produit d’excellents fruits ; cependant, il n’est pas nécessaire que tu le saches. Je veux dire au couple C. ce qui suit :

 

Enfants bien-aimés du Père, vous qui avez été choisis, vous qui avez répondu avec générosité à l’appel, vous entrez dans une nouvelle phase de votre mission.

 

Pour qu’elle puisse se réaliser pleinement, vous devez accepter de mourir à vous-mêmes, à vos projets, à votre façon de penser, d’être et d’agir. C’est par cette mort à vous-mêmes que vous serez de plus en plus témoins de Mon Agir. Cette mort ne se fait pas sans souffrance, mais c’est l’accueil que vous faites de cette souffrance qui détermine la rapidité avec laquelle elle opère les transformations désirées par le Père.

 

Bien qu’il soit nécessaire d’avoir des lieux physiques pour vivre et pour accomplir votre mission, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important. Vous devez considérer que le plus important c’est vous-mêmes, votre personne et, surtout, ce qui vous habite.

 

Ce qui habite les profondeurs de votre être et constitue une valeur véritable, vous l’obtenez dans les moments d’intimité que nous avons ensemble. C’est par cette intimité que vous devenez des êtres d’Amour ajustés à la Volonté du Père, que Son Amour circule librement à travers vous pour rejoindre d’autres personnes, d’abord dans l’invisible, pour se manifester, par la suite, dans le visible. Il est important de savoir que ce que vous voyez est très peu en comparaison avec la réalité.

 

C’est en mettant toute votre confiance dans l’Amour du Père que vous serez soulagés du poids que vous portez.

 

Heureux êtes-vous de découvrir cette réalité qui est celle de la puissance agissante de l’Amour du Père qui s’exprime toujours en commençant par vous avant de pouvoir le constater autour de vous et à travers vous.

 

Remettez-vous davantage entre Mes bras. Remettez-Moi vos fardeaux ; vous trouverez que Mon joug est léger. N’ayez aucune crainte. Je suis avec vous. Je suis toujours avec vous, car Je brûle d’Amour pour vous !

 

Divinement, Je vous aime. Follement, Je vous aime. »