logo agir de dieu retina
25 septembre 2019

Avant d’aller à la messe dominicale de ce jour, je me suis installée sur mon balcon et là, béate comme l’épouse dans une pause de complicité avec son époux, je cherchais quelle surprise offrir au Seigneur en ce dimanche, en plus de mes Oui et de mes « je T’aime ». Il m’a soufflé ce qui Lui ferait plaisir : que je Lui offre cette Eucharistie pour la réalisation de Son plan d’Amour, cette Église nouvelle pour laquelle Il nous a choisis et pour chacun de Ses Choisis présents et futurs.
À l’église, je me suis assise de moi-même au dernier rang, et j’ai ajouté à mon cadeau pour Jésus chacune des personnes qui me séparaient du tabernacle. Je Lui ai offert leur cœur. Dix minutes après, lors de l’homélie, nous étions sur le chemin de Damas. Jésus m’y a fait un présent bien plus grand : Il m’a permis de prendre la place de Saul et de devenir Paul.
Tout pour Jésus, tout par Maman Marie !

Visionner la vidéo sur la Civilisation de l’Amour : http://www.fcdj.org/videotheque/videos_integrales

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
logo agir de dieu retina
15 septembre 2019

Retour sur une retraite paroissiale vécue avec la spiritualité des Choisis de Jésus à l’île Maurice :
Un couple m’a écrit pour me donner de leurs nouvelles : chacun semble avoir été touché par la richesse et la profondeur de cette spiritualité. Les prêtres qui ont confessé les retraitants m’ont dit que tous ceux et celles qui s’étaient confessés sont émerveillés par vos enseignements et voient ces retraites comme une grâce de Dieu sur leur paroisse ! À la fin de la retraite, j’ai demandé à une dame, venue avec son mari, de témoigner de sa récente conversion : elle est d’origine indienne, de religion tamoule jusque sa conversion en décembre 2012, et son mari est Français. Ce couple m’a dit que vos enseignements sont venus les combler tous les deux.

Clic ici pour visionner une retraite donnée Léandre Lachance

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
logo agir de dieu retina
13 septembre 2019

Une personne écrit à Léandre :

Aujourd’hui est un jour très particulier pour moi, car il y a justement un an, j’ai eu une rencontre très importante qui était d’une certaine façon liée à vous. C’est pourquoi, je voudrais vous partager ma reconnaissance pour ce qui s’est passé. L’année dernière, le 24 août, vous étiez en Lettonie et vous avez animé une retraite dans notre paroisse. Je ne le savais pas et je n’avais pas prévu y participer. La Providence divine en avait décidé autrement. J’étais en train de longer le bord de l’étang de Mara, lorsque j’ai rencontré « par hasard » des personnes connues qui allaient à la retraite. Elles m’ont invitée à venir avec elles. J’ai pensé : « D’accord, j’y vais pour écouter un peu. » C’est ainsi que je suis venue à cette retraite sans me douter qu’elle serait si providentielle pour moi et des grâces qui m’y étaient préparées. Tout s’est déroulé comme d’habitude – la louange, puis l’enseignement, la joie et le sentiment d’unité. Votre témoignage m’a interpellée et a réchauffé mon cœur, surtout le fait que le Seigneur vous appelle « mon petit » et la manière dont Il exprime Son amour par des paroles comme « Je t’aime tendrement, follement ! » Jamais avant, je n’avais entendu une chose pareille – qu’on puisse être dans une telle intimité avec Dieu, bien que j’aie senti dans mon cœur cet Amour très tendre et en même temps follement passionné. Ce qui me faisait peur et me rendait confuse, car je pensais qu’il y avait peut-être quelque chose qui n’était pas bien en moi. J’étais trop timide pour en parler, car à mon avis, les relations avec Dieu devaient être distantes. Donc, comme dans une sorte d’étonnement, j’ai continué à participer à la retraite, jusqu’à la situation (je ne me souviens plus de ce qui se passait à ce moment-là) où, en regardant Jésus dans le tableau de l’autel, j’ai commencé à recevoir un tel fleuve d’Amour qui m’a séparée de ce qui se passait autour de moi. J’ai ressenti que j’étais en train de fondre comme un morceau de beurre jaune dans le Soleil de l’Amour de Dieu. Je me sentais très bien, mais tout à coup, dans ce morceau de beurre, j’ai remarqué qu’il y avait des taches noires, comme du marc de thé, qui pendant la fonte sont apparues et devenues plus évidentes. Je n’ai pas aimé cela et j’ai compris que le Seigneur me montrait ainsi que c’étaient mes péchés encore non confessés. Ces contrastes étaient si frappants ! Le sentiment d’un bonheur infini en fondant dans le Soleil de l’Amour de Dieu et la conscience de mon état de pécheresse…
J’ai décidé de me confesser tout de suite, mais comment ? Il n’y avait que des prêtres catholiques dont je n’osais pas m’approcher, car à cette époque-là j’appartenais encore à l’Église Luthérienne. Comme « par hasard », j’ai aperçu le prêtre qui, un jour, était venu à une réunion à l’école supérieure luthérienne où je faisais mes études. Au moins, je savais son nom et je connaissais certaines personnes qu’il connaissait lui aussi, et auxquelles j’aurais pu me référer si c’était nécessaire. Cela m’a encouragée à aller vers lui avec mon besoin de me confesser. Le prêtre a dit qu’il pouvait m’écouter et prier pour moi. Cela m’a suffi, car je savais que je disais mes péchés à Dieu Lui-même ; et bien que, étant luthérienne, je n’aie pas pu recevoir l’absolution, je croyais que Dieu m’avait exaucée. Après avoir épanché mon cœur devant Dieu, je suis retournée dans la salle pour continuer à participer à la retraite où l’Amour de Dieu m’attendait déjà avec une phrase qui a été pour moi déterminante. Je L’ai entendu me dire : « Chère petite fille, il te suffit de manger des miettes, viens t’asseoir à table ! » C’était si clair, que j’ai compris à l’instant que j’étais appelée à m’associer à l’Église : la porte était ouverte ! Moi seule, je devais décider d’entrer par elle ou pas.
La suite s’est déroulée comme dans un film accéléré. J’ai retrouvé le prêtre, maintenant pour « parler affaires ». Malheureusement, je ne me souviens de rien de ce dont on a parlé, tant j’étais bouleversée. Probablement que je lui ai parlé de mon expérience de foi. Je me rappelle une phrase : le prêtre m’ayant demandé si je savais comment se passait la conversion à une autre confession, j’ai répondu « non ». À la fin de cet entretien, nous nous étions déjà mis d’accord par rapport à la date : le 8 septembre, l’anniversaire de la Maman de Dieu. C’est ce jour-là que j’ai dit mon Oui dans l’Église catholique.
Je suis très heureuse et reconnaissante. Grâce à cet événement, j’ai trouvé ma maison spirituelle, l’appartenance à la paroisse et la possibilité d’être dans l’unité de la table de l’Église, avec la Communion. Cette année a été la plus heureuse dans ma vie, car j’ai reçu tant d’Amour que je ne me souviens même plus comment a été l’hiver : pour moi, c’était un printemps permanent qui m’a réjouie avec l’odeur de ses fleurs épanouissantes.
C’est ainsi que vous, Léandre, sans vous en rendre compte, vous êtes devenu quelqu’un qui m’est cher et que je porte dans mon cœur avec reconnaissance et prière.

Clic ici pour visionner une retraite donnée par Léandre Lachance

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Je viens juste de visionner la vidéo sur « l’urgence de la préparation de notre cœur ». Oh ! Comme je peux confirmer toutes ces merveilleuses paroles révélées !
Ce dimanche, pour la première fois de ma vie, j’ai été confesser à un prêtre tous mes péchés, après une illumination de conscience il y a sept ans déjà. J’ai 43 ans aujourd’hui, je suis mariée et mère de deux enfants, dont une petite fille handicapée de 11 ans. Je peux vous dire qu’à la suite de cette confession, mon cœur est allégé, et tout l’amour de Jésus-Christ notre Sauveur m’a inondée de joie et d’une jubilation impensable. Je n’ai jamais connu un tel bonheur, et pourtant, j’ai absolument tout pour être heureuse !
J’ai encore tout à connaître. Je viens de vivre la rencontre, après viendra ma transformation que je ressens déjà au plus profond de mon âme. Jésus adoucit déjà mon caractère, l’orgueil disparaît et je pourrai bientôt servir Dieu comme Lui le veut, et non comme moi je le pense.
Quel changement déjà dans mon cœur ! Lorsque j’écoutais cette vidéo, j’ai compris que c’était exactement ce que je vivais en ce moment.

Clic ici pour visionner une retraite donnée par Léandre Lachance

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Merci pour les « Pensées du Jour » : ces messages sont mon pain quotidien spirituel. Je prends donc la liberté de vous partager mon cheminement grâce à ces messages.
Je ne sais pas qui m’a abonnée à la « Pensée du Jour ». Au début, étant allergique à toutes formes de prières, j’ai mis ces messages dans les « spams ». Puis, j’ai eu plusieurs difficultés dans ma vie et je ne sais comment, après quelque temps, ces « Pensées du Jour » sont réapparues dans ma boîte de réception. Cette fois-ci, je ne les ai pas remises dans les « spams ». Je les ai lues chaque jour. Je gardais celles qui me plaisaient et supprimais celles qui ne me disaient rien.
Puis, je suis allée faire deux mois de travail humanitaire dans une grande ville asiatique. Les gens de l’ONG m’ont accueillie en me disant que j’allais faire l’expérience de la souffrance. Ils m’ont fait vivre un cauchemar. Sans les « Pensées du Jour », je n’aurais pas tenu. J’essayais d’avoir accès à Internet tous les deux ou trois jours. C’étaient les seules paroles vraies et d’amour que je recevais (même si j’avais aussi des mails de ma famille et de mes amis, mais c’était moins fréquent). Et dans le brasier de mes souffrances (ayant, entre autres, été contaminée par des bactéries tropicales), j’ai ouvert mon cœur. J’ai dit Oui à Dieu. J’ai accepté d’avoir la foi du cœur. Ensuite, j’ai rencontré une autre ONG et pour les deux dernières semaines en Asie, j’ai travaillé avec des gens agréables.
Maintenant, tous les jours, je me réjouis de lire ces « Pensées du Jour » que je médite dans mon cœur et qui nourrissent mon âme. Merci pour ce cadeau gratuit et vivifiant.

Clic ici pour vous abonner à la « Pensée du Jour »

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Reconvertis par les enseignements contenus dans les livres « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus », je ressens un profond besoin d’en faire profiter ceux qui m’entourent, ceux que je porte dans mon cœur. Depuis quatre ans, je m’en nourris au quotidien. Aujourd’hui, je peux dire qu’avec l’Amour et la grâce de Dieu, j’ai enfin, à 74 ans, trouvé le chemin pour redevenir Son enfant. La joie et la liberté retrouvées, je ne peux faire autrement que de partager cette révélation avec les autres, ceux qui sont prêts à dire à leur tour un « Oui » inconditionnel à l’Amour et à la volonté de Dieu.
C’est pour cela qu’a germé l’idée de créer une Communauté d’Amour et de Partage dans notre paroisse. Bien entendu, j’ai présenté et offert les trois volumes à mon confesseur et directeur spirituel qui m’a rapidement donné le feu vert et a donné son accord de nous accompagner, sachant que notre C.A.P. ne doit pas rester un cercle fermé d’initiés, mais servir à l’éclosion de notre communauté paroissiale et au-delà. Pour l’instant, nous sommes trois convaincus ! Je continue à inonder tous mes contacts avec la « Pensée du Jour » et à diffuser le premier livre en fichier téléchargé, afin de faire goûter et susciter « l’appétit », puis je précise le site permettant à chacun de s’approvisionner de ces livres qui deviendront rapidement des compagnons de route, à côté de la Sainte Bible et de la Liturgie des Heures. C’est vraiment cela, pour moi, vivre notre vie avec Jésus, avec une nouvelle joie retrouvée : « Merci Seigneur, Tu es vraiment le Chemin, la Vérité et la Vie. Comble de grâce, les exhortations du Saint-Père François et cet enseignement des Choisis de Jésus convergent totalement dans le même sens, créent une profonde harmonie et une certitude : oui, Seigneur, c’est l’Amour, Ton Amour qui changera le monde ! »

Clic ici pour en savoir plus sur les C.A.P.

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Encore un grand merci pour le message de la « Pensée du Jour ». J’ai cliqué sur le Volume 3, n° 86, qui m’a touchée.
Le Seigneur m’a choisie bien avant ma naissance, mais je n’ai entendu Son appel qu’il y a 19 ans. J’avais 40 ans à l’époque. C’est assez symbolique, car lors de ma conversion, deux passages de mes connaissances catéchétiques de l’époque me sont revenus à l’esprit : les quarante ans de Moïse dans le désert et les quarante jours de Jésus au désert.

Clic ici pour lire les volumes.

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Merci pour cette « Pensée du Jour » ; j’aime l’esprit de ces messages qui ne peuvent venir que du Ciel. Heureusement que Jésus me connait mieux que moi-même ! Cela fait presque 30 ans que j’ai donné mon premier Oui, et je n’ai jamais été déçu, car il y a toujours eu une progression dans ma conversion et dans ma foi en l’agir de Dieu. Je Lui renouvelle mon désir de Le voir prendre encore plus de place en moi, pour que notre intimité grandisse. L’amour pour lequel Jésus a donné Sa vie ne peut être vécu par notre humanité que si Dieu en est la bougie d’allumage et l’huile qui l’entretient.

Clic ici pour prier la Prière du Oui

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
logo agir de dieu retina
27 décembre 2018

Une dame d’une soixantaine d’années qui a vécu de très grandes souffrances depuis son enfance (pauvreté, agressions sexuelles, violence, rejet, drogue, maladie, etc.) et qui a trouvé le secours en Jésus témoigne de son amour pour Lui et veut le partager avec d’autres personnes qui souffrent. Elle a découvert les livres de « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus » et désire les utiliser pour atteindre sa mission, car elle croit en la force des messages qu’ils contiennent. Voici un extrait de son témoignage :
« J’ai vécu de grandes souffrances au cours de ma vie et me suis retrouvée dans une grande misère. Jésus a fait un grand miracle pour moi, Il m’a guérie physiquement et spirituellement. Il m’a redonné la vie et m’a transformée. Je suis une femme remplie d’amour pour Lui. Je Lui dis aussi un gros merci d’avoir permis que je connaisse ces beaux livres de « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus ». Les beaux messages, c’est fabuleux ! J’ai dit mon Oui à l’amour de Jésus et c’est pour l’éternité. Jésus m’a donné une belle mission et je l’accomplis avec Son amour. J’offre les livres à des personnes souffrantes pour qu’elles connaissent Jésus. »

Clic ici pour lire les volumes « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus »

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Je suis né dans une famille catholique et à l’adolescence, j’ai adhéré au Nouvel-Âge pendant une dizaine d’années. Dans le cadre de mes recherches spirituelles sur Internet, j’ai découvert le site de la Fondation des Choisis de Jésus. J’ai téléchargé les livres « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus » et je les ai lus presque d’une seule traite. J’en ai été profondément touché. L’amour m’a tellement séduit que j’ai écouté les conférences disponibles en ligne, et j’ai senti que je ne pouvais les garder pour moi. Alors, j’ai proposé au curé de ma paroisse de projeter ces conférences pour ceux et celles qui seraient intéressés. Il a accepté.
Près de 20 personnes sont venues à la première retraite. À la fin, elles m’ont demandé d’en organiser d’autres, car elles allaient en parler autour d’elles. Environ 450 personnes ont assisté aux 23 retraites données jusqu’à ce jour. Les prêtres présents ont exprimé leur étonnement devant la qualité des confessions et voient dans ces retraites un outil d’évangélisation extraordinaire, à cause des fruits abondants qu’elles entraînent.
Il y a un retour à la pratique religieuse, une participation plus active aux messes, la volonté de se former, etc. Pendant ces retraites où notre Seigneur se fait présent de manière presque tangible, j’ai été témoin de conversions et du retour à l’Église de personnes qui s’étaient éloignées depuis 20, 30 ou 40 ans. J’ai été émerveillé d’entendre certains dire que cette retraite était la plus belle à laquelle ils avaient participé sur le thème de l’Amour.
Personnellement, je me nourris tous les jours d’un message de « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus », que je lis dans l’ordre, au rythme des volumes et des textes de la Messe de chaque jour. Depuis un an, je consacre mes vendredis à la paroisse, pour faire de l’écoute et de l’accompagnement spirituel et pour animer l’adoration du Saint-Sacrement.

Clic ici pour vous informer sur les prochaines retraites

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Inscrivez-vous à l’infolettre pour recevoir les dernières publications
Téléchargez
notre nouvelle
application
Application des Choisis de Jésus
Fermer le menu
×

Panier