logo agir de dieu retina
10 décembre 2018

Il y a quelques mois, je vous écrivais que je ne savais pas comment j’étais un jour tombé sur votre site Internet qui traduit si bien ce que Jésus attend de moi. Chaque jour, je lis – avec une certaine gourmandise – les messages transmis par monsieur Lachance. Au début, je me suis inquiété de savoir si c’était catholique ou pas. Après avoir demandé s’il y avait un Imprimatur, ou au moins l’autorisation de l’ordinaire, j’ai été rassuré par votre réponse positive : ce site est bien catholique.
Comme je vous le disais, je ne sais pas comment j’ai pu connaître votre site, mais une chose est sûre, c’est que mon âme assoiffée de paix et d’amour est en train de se faire chambouler et que c’est Jésus qui travaille dans mon cœur. Bien sûr, le Seigneur a beaucoup de travail pour défricher le terrain de mon cœur, mais Son amour pour moi et pour nous tous n’a pas de limites. Je peux même dire que Dieu m’a trouvé ! J’ai lu, il y a quelques jours, une citation du père Zanotti : « Vous avez dit utopie ? qui sait… Ce qui est sûr, c’est que l’amour, le vrai, l’enivrant, le fort, l’éclatant, l’absolu, l’irrésistible et l’immuable, vous désire depuis la nuit des temps, vous espionne à tout âge et sur tous les fronts, vous guette sur chaque seconde, et surtout vous espère, vous attend et vous veut, pour qu’un brin d’éternité descende en votre temps. »
Eh bien, c’est cela que Jésus me dit à travers Ses messages à monsieur Lachance : Il m’espère, car Il m’aime !

Clic ici pour en savoir plus sur l’Imprimatur

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

J’ai bien apprécié vos conférences de mercredi dernier. J’ai lu tous vos livres en 2005. Ils m’ont beaucoup apporté.
J’ai été très heureux d’apprendre que vos livres ont obtenu l’Imprimatur d’un cardinal. Avec tout ce qui se répand actuellement comme message dans notre milieu, il est important pour moi de rester en droite ligne avec les enseignements de l’Église, corps du Christ sur la terre, dont le Christ est la tête et Marie, le cou.

En savoir plus sur l’Imprimatur : http://www.fcdj.org/a_propos/imprimatur

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Au début de l’année 2006, j’ai reçu une copie de la traduction lettonne du volume « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus », écrit par Léandre Lachance. C’était le premier d’une trilogie de livres du même titre que Léandre avait écrits en langue française. La traduction lettonne était encore sous forme de manuscrit et la rédactrice m’avait gentiment demandé de l’évaluer.
Évaluer des écrits de nature religieuse n’est pas un travail facile. Comme archevêque métropolitain nommé par le Très Saint-Père, je dois lire chaque texte très attentivement, avec la précaution la plus extrême et avec le plus haut sens des responsabilités, aussi bien envers l’auteur qu’envers ceux qui pourraient lire ses livres.
Je m’abstiens de me prononcer sur le caractère surnaturel des messages transmis par Léandre dans ces livres. J’affirme seulement qu’il n’y a rien dans ces écrits qui contrevient à la foi chrétienne et aux bonnes mœurs. De ce fait, ces livres peuvent être recommandés à la lecture.
Au tout début du premier volume (dans le troisième dialogue datant du 11 novembre 1996), Jésus s’adresse à Léandre en lui demandant :
« Acceptes-tu d’être pour Moi celui qui ne vit que pour Moi ? Qui renonce à son bien-être, à son image, à sa réputation, surtout à ses pensées ! »
J’ai compris tout de suite que ces mots s’appliquaient non seulement au « petit » Léandre (comme Jésus l’appelle dans ces trois volumes), mais aussi à moi, personnellement, et à toute autre personne qui souhaite établir des liens proches et étroits avec Dieu.
Ceux-ci sont des mots-clés. Suis-je prêt à donner mon « oui » à Jésus, même si cela demande de grands sacrifices de ma part, même si je dois souffrir par ce fait et même si je dois me priver de tout ce qui m’est proche et cher.
C’est un choix sérieux à faire, mais si le lecteur décide de répondre « oui » à Jésus, il recevra et acceptera le contenu de ces trois livres avec un cœur rempli de joie. Et le message de ces livres l’atteindra profondément et personnellement.
J’ai rencontré Léandre deux fois, en 2008 et en 2009, pendant qu’il séjournait en Lettonie pour donner des conférences et mener des retraites. Lors de notre dernière rencontre, il me remercia chaleureusement d’avoir donné mon Imprimatur, ou « consentement de l’Église à la publication » de la traduction lettonne des trois livres qu’il avait écrits. « Comment aurai-je pu ne pas le faire ? » lui répondis-je. « Je ne vois rien dans ces livres qui contreviendrait aux enseignements de l’Évangile. »
Je suis convaincu qu’au cours des prochaines années, la demande croîtra pour ces trois publications écrites par Léandre et que bien des générations futures continueront à les lire. La diffusion de ces livres à travers le monde ne se déroulera certainement pas comme celle des « best-sellers » qui jouissent d’une hausse soudaine de popularité, puis qui se démodent tout aussi rapidement.
À mon avis, le fait que les écrits de Léandre proviennent d’une inspiration intérieure leur accorde encore plus de signification. Je ne doute pas que le dialogue émouvant entre Léandre et Jésus inspirera beaucoup d’autres personnes, tout en renforçant leur foi et leurs liens avec Dieu.
Les livres écrits par Léandre nous affirment que nous ne pouvons être vraiment heureux qu’en donnant et en recevant l’Amour. Il n’est pas possible d’obtenir le bonheur par la gloire ou la fortune, par les possessions ou d’autres choses auxquelles on accorde beaucoup de valeur dans notre monde contemporain.
Ces livres parlent de Dieu comme Amour. Comment communiquer plus clairement à l’humanité le grand Amour que Dieu ressent pour chacun de nous ? J’invite chaque lecteur de ces volumes à accepter l’Amour de Dieu, à aimer son prochain de tout son cœur et à devenir un être d’Amour.

Clic ici pour en savoir plus sur l’Imprimatur

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ce matin, j’ai assisté à la messe quotidienne. Avant que le prêtre ne commence la célébration, j’ai senti dans mon cœur un fort besoin de vous écrire un témoignage. Je me suis donc décidée à le faire et j’ai ressenti une paix très profonde.
Je suis en train d’achever la lecture du troisième volume « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus ». En lisant les « Pensées du Jour », mais surtout à la lecture des volumes, j’ai compris l’importance et la possibilité pratique d’apprendre la prière du cœur. J’ai donné mon Oui tout de suite, car je demande au Seigneur d’ouvrir mon cœur depuis plusieurs années ; depuis des années, je Le supplie de m’accorder ce don de l’intimité avec Lui dans un cœur totalement ouvert et disponible. J’ai lu beaucoup de pages, j’ai récité beaucoup de prières, j’ai passé beaucoup de temps à l’adoration du Saint-Sacrement. C’est seulement à la lecture des volumes « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus » que j’ai senti mon cœur littéralement se dilater.
Je mets en pratique tous les conseils qui y sont donnés. La prière pour les prêtres fait des merveilles, je l’ai expérimenté maintes fois. C’est la même chose pour la phrase : « Puisque l’Amour t’aime, tu deviens l’Amour. » Je fais souvent, pendant le jour et pour m’endormir le soir, la prière-respiration : « Je T’accueille Seigneur Jésus et je m’offre à Toi. » Plusieurs fois, cette belle prière a calmé mes nerfs.
Je ne suis pas digne et je ne le mérite pas, mais puisque Dieu le Père le veut ainsi, je deviens l’Amour ! Je demande cette même grâce pour tous les Polonais, chaque jour à la messe ; je la demande aussi pour tous les gens pour lesquels je prie, pour ma famille, mes proches, mes amis et pour le monde entier. Je remercie Dieu de nous donner la possibilité, à travers votre Oui, de faire partie de cette génération de la Nouvelle Église.
Une autre chose très importante que j’aimerais souligner, c’est l’Imprimatur qu’ont reçu vos livres, car cela permet d’en partager tout le contenu sans avoir peur que ce ne soit pas approuvé par l’Église. Merci !
Je me prépare pour donner prochainement, lors d’une retraite, une petite conférence sur les livres « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus ». Je propagerai ainsi, parmi mes compatriotes Polonais, les conseils pratiques donnés dans ces volumes.

Clic ici pour en savoir plus sur l’Imprimatur

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Une dame, directrice d’une maison d’édition, témoigne :
Les volumes « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus » portent beaucoup de fruits dans notre pays. On y voit l’œuvre du Seigneur. Grâce à la générosité d’un homme d’affaires, on a pu distribuer une quantité remarquable de volumes gratuitement, surtout aux prêtres.
Le soutien du Cardinal J.P., l’archevêque de notre pays, qui apprécie lui aussi ces entretiens spirituels, est d’une valeur inestimable.

Clic ici pour en savoir plus sur l’Imprimatur

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Inscrivez-vous à l’infolettre pour recevoir les dernières publications
Téléchargez
notre nouvelle
application
Application des Choisis de Jésus
Fermer le menu
×

Panier