Mon mari et moi venons de suivre la retraite des Choisis de Jésus à l’Île Maurice. Nous avons vécu quelque chose d’extraordinaire pendant ces quelques jours de retraite.
J’ai eu une très belle enfance, entourée d’une famille unie et nous allions à la messe tous les dimanches. À ma majorité, ma maman m’a dit que si je ne voulais plus y participer, je n’y étais pas obligée et que la décision m’appartenait. Au bout de quelques mois, je me suis éloignée de l’église et je me suis mise à douter.
Je suis restée dans le doute pendant plusieurs années, mais un jour où je me posais des questions, ma belle-mère, une chrétienne engagée, était là pour m’aider. Puis, je suis allée à la messe avec mon mari et j’ai redécouvert la religion catholique ; nous avons commencé à prier ensemble. Toutefois, nos prières ne venaient pas du plus profond de notre cœur. Nous avons donc décidé d’approfondir notre foi et, pour nous, le meilleur moyen était de faire une retraite. Mais laquelle choisir ? Ma belle-mère m’a parlé de la retraite des Choisis de Jésus et nous avons décidé de nous y inscrire. Nous étions sceptiques avant de commencer, mais dès la première conférence, j’ai senti un intérêt particulier monter en moi. Plus les vidéos passaient et plus la paix m’impressionnait ; les messages et témoignages me touchaient.
Par la suite, nous avons été invités à nous agenouiller devant le tabernacle et à poser une question qui nous habitait au Seigneur. La mienne était : « Comment donner mes Oui et lâcher prise ? » Le dernier jour, juste avant la messe, nous prenions un petit papier dans une enveloppe en croyant que c’était un message de Dieu pour nous. Sur mon papier était écrit : « L’essentiel se résout dans l’invisible. » Je n’ai pas compris ce que cela voulait dire et j’ai demandé au Seigneur de m’expliquer. Après la messe, la dernière conférence portait sur « l’invisible ». J’ai été habitée d’une sensation extraordinaire, parce que je ne pensais pas que le Seigneur me répondrait aussi rapidement, mais Il l’a fait ! J’ai tout de suite compris que la réponse à ma question était de demander aux autres personnes présentes de prier pour nous. En effet, nous rêvons depuis quelques années d’avoir un enfant, mais nous n’y arrivons pas. J’ai enfin compris que ce seraient nos prières réunies qui nous aideraient !
Nous avons pris rendez-vous avec un prêtre demain et nous allons recevoir le Sacrement du Pardon pour pouvoir débuter notre cheminement ensemble avec un cœur pur. Je vous remercie d’avoir créé cette retraite qui a changé notre vie. Merci aussi de nous porter dans vos prières, vous êtes dans les nôtres !

Clic ici pour visionner une retraite donnée par Léandre Lachance

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
logo agir de dieu retina
13 septembre 2019

Une personne écrit à Léandre :

Aujourd’hui est un jour très particulier pour moi, car il y a justement un an, j’ai eu une rencontre très importante qui était d’une certaine façon liée à vous. C’est pourquoi, je voudrais vous partager ma reconnaissance pour ce qui s’est passé. L’année dernière, le 24 août, vous étiez en Lettonie et vous avez animé une retraite dans notre paroisse. Je ne le savais pas et je n’avais pas prévu y participer. La Providence divine en avait décidé autrement. J’étais en train de longer le bord de l’étang de Mara, lorsque j’ai rencontré « par hasard » des personnes connues qui allaient à la retraite. Elles m’ont invitée à venir avec elles. J’ai pensé : « D’accord, j’y vais pour écouter un peu. » C’est ainsi que je suis venue à cette retraite sans me douter qu’elle serait si providentielle pour moi et des grâces qui m’y étaient préparées. Tout s’est déroulé comme d’habitude – la louange, puis l’enseignement, la joie et le sentiment d’unité. Votre témoignage m’a interpellée et a réchauffé mon cœur, surtout le fait que le Seigneur vous appelle « mon petit » et la manière dont Il exprime Son amour par des paroles comme « Je t’aime tendrement, follement ! » Jamais avant, je n’avais entendu une chose pareille – qu’on puisse être dans une telle intimité avec Dieu, bien que j’aie senti dans mon cœur cet Amour très tendre et en même temps follement passionné. Ce qui me faisait peur et me rendait confuse, car je pensais qu’il y avait peut-être quelque chose qui n’était pas bien en moi. J’étais trop timide pour en parler, car à mon avis, les relations avec Dieu devaient être distantes. Donc, comme dans une sorte d’étonnement, j’ai continué à participer à la retraite, jusqu’à la situation (je ne me souviens plus de ce qui se passait à ce moment-là) où, en regardant Jésus dans le tableau de l’autel, j’ai commencé à recevoir un tel fleuve d’Amour qui m’a séparée de ce qui se passait autour de moi. J’ai ressenti que j’étais en train de fondre comme un morceau de beurre jaune dans le Soleil de l’Amour de Dieu. Je me sentais très bien, mais tout à coup, dans ce morceau de beurre, j’ai remarqué qu’il y avait des taches noires, comme du marc de thé, qui pendant la fonte sont apparues et devenues plus évidentes. Je n’ai pas aimé cela et j’ai compris que le Seigneur me montrait ainsi que c’étaient mes péchés encore non confessés. Ces contrastes étaient si frappants ! Le sentiment d’un bonheur infini en fondant dans le Soleil de l’Amour de Dieu et la conscience de mon état de pécheresse…
J’ai décidé de me confesser tout de suite, mais comment ? Il n’y avait que des prêtres catholiques dont je n’osais pas m’approcher, car à cette époque-là j’appartenais encore à l’Église Luthérienne. Comme « par hasard », j’ai aperçu le prêtre qui, un jour, était venu à une réunion à l’école supérieure luthérienne où je faisais mes études. Au moins, je savais son nom et je connaissais certaines personnes qu’il connaissait lui aussi, et auxquelles j’aurais pu me référer si c’était nécessaire. Cela m’a encouragée à aller vers lui avec mon besoin de me confesser. Le prêtre a dit qu’il pouvait m’écouter et prier pour moi. Cela m’a suffi, car je savais que je disais mes péchés à Dieu Lui-même ; et bien que, étant luthérienne, je n’aie pas pu recevoir l’absolution, je croyais que Dieu m’avait exaucée. Après avoir épanché mon cœur devant Dieu, je suis retournée dans la salle pour continuer à participer à la retraite où l’Amour de Dieu m’attendait déjà avec une phrase qui a été pour moi déterminante. Je L’ai entendu me dire : « Chère petite fille, il te suffit de manger des miettes, viens t’asseoir à table ! » C’était si clair, que j’ai compris à l’instant que j’étais appelée à m’associer à l’Église : la porte était ouverte ! Moi seule, je devais décider d’entrer par elle ou pas.
La suite s’est déroulée comme dans un film accéléré. J’ai retrouvé le prêtre, maintenant pour « parler affaires ». Malheureusement, je ne me souviens de rien de ce dont on a parlé, tant j’étais bouleversée. Probablement que je lui ai parlé de mon expérience de foi. Je me rappelle une phrase : le prêtre m’ayant demandé si je savais comment se passait la conversion à une autre confession, j’ai répondu « non ». À la fin de cet entretien, nous nous étions déjà mis d’accord par rapport à la date : le 8 septembre, l’anniversaire de la Maman de Dieu. C’est ce jour-là que j’ai dit mon Oui dans l’Église catholique.
Je suis très heureuse et reconnaissante. Grâce à cet événement, j’ai trouvé ma maison spirituelle, l’appartenance à la paroisse et la possibilité d’être dans l’unité de la table de l’Église, avec la Communion. Cette année a été la plus heureuse dans ma vie, car j’ai reçu tant d’Amour que je ne me souviens même plus comment a été l’hiver : pour moi, c’était un printemps permanent qui m’a réjouie avec l’odeur de ses fleurs épanouissantes.
C’est ainsi que vous, Léandre, sans vous en rendre compte, vous êtes devenu quelqu’un qui m’est cher et que je porte dans mon cœur avec reconnaissance et prière.

Clic ici pour visionner une retraite donnée par Léandre Lachance

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Je viens juste de visionner la vidéo sur « l’urgence de la préparation de notre cœur ». Oh ! Comme je peux confirmer toutes ces merveilleuses paroles révélées !
Ce dimanche, pour la première fois de ma vie, j’ai été confesser à un prêtre tous mes péchés, après une illumination de conscience il y a sept ans déjà. J’ai 43 ans aujourd’hui, je suis mariée et mère de deux enfants, dont une petite fille handicapée de 11 ans. Je peux vous dire qu’à la suite de cette confession, mon cœur est allégé, et tout l’amour de Jésus-Christ notre Sauveur m’a inondée de joie et d’une jubilation impensable. Je n’ai jamais connu un tel bonheur, et pourtant, j’ai absolument tout pour être heureuse !
J’ai encore tout à connaître. Je viens de vivre la rencontre, après viendra ma transformation que je ressens déjà au plus profond de mon âme. Jésus adoucit déjà mon caractère, l’orgueil disparaît et je pourrai bientôt servir Dieu comme Lui le veut, et non comme moi je le pense.
Quel changement déjà dans mon cœur ! Lorsque j’écoutais cette vidéo, j’ai compris que c’était exactement ce que je vivais en ce moment.

Clic ici pour visionner une retraite donnée par Léandre Lachance

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Merci, Jésus, pour l’expérience personnelle et intime que Tu me permets de vivre avec Toi présentement. Merci pour la grâce du Sacrement du Pardon par lequel Tu me guéris et me libères. Merci pour la vraie liberté des enfants de Dieu que Tu nous offres sans cesse.

Clic ici pour lire la « Prière de Libération »

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Je veux vous faire part d’un grand bonheur. Après avoir eu quelques difficultés pour me confesser, cela a enfin pu se faire. Le prêtre m’a demandé si je voulais partager ou me confesser, on a fait les deux à travers un partage. Au moment de repartir, il m’a vue descendre les marches avec beaucoup de difficultés et m’a dit « Vous ne voulez pas guérir ? » Je lui ai répondu : « Bien sûr que je veux guérir ! » Il m’a donc proposé de recevoir le sacrement des malades. Aussitôt dit, aussitôt fait. Il m’a posé cette question : « Croyez-vous que Jésus peut vous guérir ? » Là, j’ai compris que Jésus nous guérissait, mais qu’il nous fallait faire un acte de foi. J’ai pleuré après l’imposition des mains et des Saintes huiles. Puis il m’a dit de descendre les marches normalement, et c’est ce que j’ai fait !

Voilà la grande grâce que j’ai reçue ! Je ne subis plus la vie, je la vis. Merci ! Loué soit notre Père, Son Fils et l’Esprit Saint qui est à l’œuvre.

Clic ici pour recevoir un message dans la foi

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Je ne suis rien sans mon Dieu ! Cela faisait un bout de temps que je préparais un voyage. Mais j’avais tellement confiance en moi que je ne cherchais pas la face de Dieu. Un jour, dans un rêve, Dieu me dit : « Tu ne pourras rien faire sans moi. » Alors, je me suis mise à genoux et je Lui ai d’abord demandé pardon, puis je me suis mise dans Ses bras. Aujourd’hui, le voyage se prépare bien et je suis dans la joie ! Nous ne pouvons rien faire sans notre grand Dieu !
Je vous demande de prier pour ceux qui sont malades et qui n’ont pas les moyens de se soigner. Rien n’est impossible à Dieu, Il est le Tout-Puissant. Merci, que le Seigneur vous bénisse ! Amen.

Clic ici pour nous suivre sur les réseaux sociaux

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Je ne sais pas comment je suis tombé sur le site des Choisis de Jésus, mais depuis que je lis les Pensées tous les jours, je sens que Jésus travaille en moi. Les choses qui pourrissaient ma vie s’estompent tranquillement, mais sûrement. J’ai réussi à pardonner à tous ceux qui m’ont fait du mal : famille, faux amis, alcool, etc. Ce changement a commencé quand j’ai acheté le livre « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus ». Au début de la lecture, j’ai été pris d’angoisses et de doutes, persuadé que cela n’était pas pour moi. J’ai écrit à la Fondation pour raconter ce que je vivais et une réponse de Léandre m’a remis sur le bon chemin. Je peux témoigner que ces livres sont vraiment inspirés par Jésus, qui nous parle à travers Léandre et qui nous aime au point de vouloir nous mettre sur le chemin de l’Amour. C’est le chemin de l’amour pour les autres, mais aussi pour nous-mêmes, tel que nous sommes, en vérité. Cette vérité ne peut voir le jour qu’à la lumière du cœur de Jésus. Elle nous fait voir nos défauts et nous aide à les corriger.

Clic ici pour lire les volumes « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus »

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Tout d’abord, merci pour tout ! Merci pour vos prières, votre temps, votre générosité et surtout votre amour. Je me dois de témoigner : « C’est certain et sans équivoque, cela vient du Père, du Fils et de l’Esprit ! »
Il y a 13 ans, j’ai divorcé. Du même coup, j’ai tout laissé tomber : messe, foi, chapelet, prières, commandements, etc. Je n’avais plus de principes… je suis devenue comme la Samaritaine. Toutefois, il y a environ deux ans, j’ai recommencé doucement à aller à la messe le dimanche, mais sans plus… j’allais à la messe, point !
Il y a quelques mois, j’ai reçu un courriel de Thierry Fourchaud parlant du Oui à Dieu. Il disait que cela provenait des livres de Léandre Lachance, que Dieu demandait un Oui total, inconditionnel et irrévocable. Je me demandais bien de quoi il parlait? Et qui était Léandre Lachance ? Je me suis mise à faire des recherches sur Internet… il fallait que je trouve.
J’ai adhéré au Oui et je me suis mise à pleurer chacun de mes péchés, puis à prier, à demander pardon. J’ai pleuré le mal que j’avais fait, j’ai commencé à dire mon chapelet tous les jours, à aller à la messe de trois à six fois par semaine… La Samaritaine que j’étais est devenue l’Enfant prodigue !
Je suis allée au Congrès charismatique de Québec et, à l’imposition des mains, on m’a dit : « J’entends ta prière, va à la racine. » J’ai dit à mon ami : « Nous devenons un couple chaste ou je m’en vais vivre seule. » Je suis allée voir un prêtre, je me suis confessée… Je me sens sauvée !
J’ai rejoint un groupement charismatique et nous prions ensemble tous les jeudis. J’ai commencé à jeûner une fois par semaine, je prie pour nos prêtres, car j’ai réalisé qu’il nous en manque tant. Je réalise que le monde entier a besoin de prière.
Je témoigne pour chacun de vous qui priez. Voilà le témoignage d’un changement… vos prières ne sont pas vaines ! Et je prie pour que nous ne puissions plus compter le nombre d’adhérents au Oui, tellement il y en aura !

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Oui, Seigneur, j’accepte d’être brûlée au feu de Ton amour. Je brûle d’un grand désir que Tu déverses dans mon cœur des flots d’amour. J’accepte d’être aimée à la folie et d’être entièrement pardonnée afin d’être consumée au feu de Ton amour.

Clic ici pour prier la Prière du Oui

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Une personne écrit à Léandre :
Je suis rwandais et je vis en France. Je demande une prière intense pour que je voie clair dans mes situations compliquées spirituellement […]

Réponse de Léandre Lachance :
Ce qui aide à voir clair dans toutes les situations de notre vie, ce sont les points suivants :
1- Donner notre oui à Dieu. (Voir le message 86 du premier volume)
2- Vivre en conformité avec Sa Parole et l’enseignement de notre Église
3- Remettre notre passé à la Miséricorde de Dieu par le Sacrement du Pardon
4- Pardonner à soi-même et aux autres
5- Prier Maman Marie et les saints Anges
6- Tout remettre entre Ses mains
7- Lui rendre grâce à l’avance pour ce qu’Il va accomplir.
Dans la foi, j’ouvre pour vous le premier volume « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus » et à ma grande surprise, j’obtiens le message 86, ce qui concorde avec le premier point.

Cette personne répond :
[…] J’ai été agréablement surpris par le message no 86. Il est vraiment la réponse dont j’avais besoin. Infiniment merci pour votre message !

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Inscrivez-vous à l’infolettre pour recevoir les dernières publications
Téléchargez
notre nouvelle
application
Application des Choisis de Jésus
Fermer le menu
×

Panier