Merci beaucoup de m’envoyer les petites « Pensées du Jour ». De mon côté, je les fais suivre à ma liste d’amies. Merci pour ce lien qui nous rappelle l’Amour de Dieu !

J’arrive d’une semaine de retraite. En arrivant chez moi, j’ai été très touchée de découvrir les « Pensées du Jour » qui faisaient écho, de façon assez précise, à ce que je venais de vivre.

Lien vers d’autres témoignages : http://www.fcdj.org/temoignages

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La retraite de cet été à Roc Estello, où je me trouvais en compagnie d’une amie, m’a permis de franchir le cap de la rentrée. Quant à la « Pensée du Jour », je la guette chaque matin ; elle est ma boussole, mon réconfort dans les moments de doute et de découragement. Elle m’aide à prier davantage et à me sentir toute petite. Elle m’aide à apprendre ce que Jésus me demande : Me laisser aimer et dire mes Oui.
De tout cœur, je vous remercie, ainsi que toute votre équipe qui fait un travail formidable, et j’espère avoir le plaisir de vous retrouver un de ces jours en visioconférence ou, si Dieu le veut, pour une retraite au Canada.

http://www.fcdj.org/videotheque/videos_integrales

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Mon mari et moi venons de suivre la retraite des Choisis de Jésus à l’Île Maurice. Nous avons vécu quelque chose d’extraordinaire pendant ces quelques jours de retraite.
J’ai eu une très belle enfance, entourée d’une famille unie et nous allions à la messe tous les dimanches. À ma majorité, ma maman m’a dit que si je ne voulais plus y participer, je n’y étais pas obligée et que la décision m’appartenait. Au bout de quelques mois, je me suis éloignée de l’église et je me suis mise à douter.
Je suis restée dans le doute pendant plusieurs années, mais un jour où je me posais des questions, ma belle-mère, une chrétienne engagée, était là pour m’aider. Puis, je suis allée à la messe avec mon mari et j’ai redécouvert la religion catholique ; nous avons commencé à prier ensemble. Toutefois, nos prières ne venaient pas du plus profond de notre cœur. Nous avons donc décidé d’approfondir notre foi et, pour nous, le meilleur moyen était de faire une retraite. Mais laquelle choisir ? Ma belle-mère m’a parlé de la retraite des Choisis de Jésus et nous avons décidé de nous y inscrire. Nous étions sceptiques avant de commencer, mais dès la première conférence, j’ai senti un intérêt particulier monter en moi. Plus les vidéos passaient et plus la paix m’impressionnait ; les messages et témoignages me touchaient.
Par la suite, nous avons été invités à nous agenouiller devant le tabernacle et à poser une question qui nous habitait au Seigneur. La mienne était : « Comment donner mes Oui et lâcher prise ? » Le dernier jour, juste avant la messe, nous prenions un petit papier dans une enveloppe en croyant que c’était un message de Dieu pour nous. Sur mon papier était écrit : « L’essentiel se résout dans l’invisible. » Je n’ai pas compris ce que cela voulait dire et j’ai demandé au Seigneur de m’expliquer. Après la messe, la dernière conférence portait sur « l’invisible ». J’ai été habitée d’une sensation extraordinaire, parce que je ne pensais pas que le Seigneur me répondrait aussi rapidement, mais Il l’a fait ! J’ai tout de suite compris que la réponse à ma question était de demander aux autres personnes présentes de prier pour nous. En effet, nous rêvons depuis quelques années d’avoir un enfant, mais nous n’y arrivons pas. J’ai enfin compris que ce seraient nos prières réunies qui nous aideraient !
Nous avons pris rendez-vous avec un prêtre demain et nous allons recevoir le Sacrement du Pardon pour pouvoir débuter notre cheminement ensemble avec un cœur pur. Je vous remercie d’avoir créé cette retraite qui a changé notre vie. Merci aussi de nous porter dans vos prières, vous êtes dans les nôtres !

Clic ici pour visionner une retraite donnée par Léandre Lachance

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
logo agir de dieu retina
15 septembre 2019

Retour sur une retraite paroissiale vécue avec la spiritualité des Choisis de Jésus à l’île Maurice :
Un couple m’a écrit pour me donner de leurs nouvelles : chacun semble avoir été touché par la richesse et la profondeur de cette spiritualité. Les prêtres qui ont confessé les retraitants m’ont dit que tous ceux et celles qui s’étaient confessés sont émerveillés par vos enseignements et voient ces retraites comme une grâce de Dieu sur leur paroisse ! À la fin de la retraite, j’ai demandé à une dame, venue avec son mari, de témoigner de sa récente conversion : elle est d’origine indienne, de religion tamoule jusque sa conversion en décembre 2012, et son mari est Français. Ce couple m’a dit que vos enseignements sont venus les combler tous les deux.

Clic ici pour visionner une retraite donnée Léandre Lachance

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
logo agir de dieu retina
13 septembre 2019

Une personne écrit à Léandre :

Aujourd’hui est un jour très particulier pour moi, car il y a justement un an, j’ai eu une rencontre très importante qui était d’une certaine façon liée à vous. C’est pourquoi, je voudrais vous partager ma reconnaissance pour ce qui s’est passé. L’année dernière, le 24 août, vous étiez en Lettonie et vous avez animé une retraite dans notre paroisse. Je ne le savais pas et je n’avais pas prévu y participer. La Providence divine en avait décidé autrement. J’étais en train de longer le bord de l’étang de Mara, lorsque j’ai rencontré « par hasard » des personnes connues qui allaient à la retraite. Elles m’ont invitée à venir avec elles. J’ai pensé : « D’accord, j’y vais pour écouter un peu. » C’est ainsi que je suis venue à cette retraite sans me douter qu’elle serait si providentielle pour moi et des grâces qui m’y étaient préparées. Tout s’est déroulé comme d’habitude – la louange, puis l’enseignement, la joie et le sentiment d’unité. Votre témoignage m’a interpellée et a réchauffé mon cœur, surtout le fait que le Seigneur vous appelle « mon petit » et la manière dont Il exprime Son amour par des paroles comme « Je t’aime tendrement, follement ! » Jamais avant, je n’avais entendu une chose pareille – qu’on puisse être dans une telle intimité avec Dieu, bien que j’aie senti dans mon cœur cet Amour très tendre et en même temps follement passionné. Ce qui me faisait peur et me rendait confuse, car je pensais qu’il y avait peut-être quelque chose qui n’était pas bien en moi. J’étais trop timide pour en parler, car à mon avis, les relations avec Dieu devaient être distantes. Donc, comme dans une sorte d’étonnement, j’ai continué à participer à la retraite, jusqu’à la situation (je ne me souviens plus de ce qui se passait à ce moment-là) où, en regardant Jésus dans le tableau de l’autel, j’ai commencé à recevoir un tel fleuve d’Amour qui m’a séparée de ce qui se passait autour de moi. J’ai ressenti que j’étais en train de fondre comme un morceau de beurre jaune dans le Soleil de l’Amour de Dieu. Je me sentais très bien, mais tout à coup, dans ce morceau de beurre, j’ai remarqué qu’il y avait des taches noires, comme du marc de thé, qui pendant la fonte sont apparues et devenues plus évidentes. Je n’ai pas aimé cela et j’ai compris que le Seigneur me montrait ainsi que c’étaient mes péchés encore non confessés. Ces contrastes étaient si frappants ! Le sentiment d’un bonheur infini en fondant dans le Soleil de l’Amour de Dieu et la conscience de mon état de pécheresse…
J’ai décidé de me confesser tout de suite, mais comment ? Il n’y avait que des prêtres catholiques dont je n’osais pas m’approcher, car à cette époque-là j’appartenais encore à l’Église Luthérienne. Comme « par hasard », j’ai aperçu le prêtre qui, un jour, était venu à une réunion à l’école supérieure luthérienne où je faisais mes études. Au moins, je savais son nom et je connaissais certaines personnes qu’il connaissait lui aussi, et auxquelles j’aurais pu me référer si c’était nécessaire. Cela m’a encouragée à aller vers lui avec mon besoin de me confesser. Le prêtre a dit qu’il pouvait m’écouter et prier pour moi. Cela m’a suffi, car je savais que je disais mes péchés à Dieu Lui-même ; et bien que, étant luthérienne, je n’aie pas pu recevoir l’absolution, je croyais que Dieu m’avait exaucée. Après avoir épanché mon cœur devant Dieu, je suis retournée dans la salle pour continuer à participer à la retraite où l’Amour de Dieu m’attendait déjà avec une phrase qui a été pour moi déterminante. Je L’ai entendu me dire : « Chère petite fille, il te suffit de manger des miettes, viens t’asseoir à table ! » C’était si clair, que j’ai compris à l’instant que j’étais appelée à m’associer à l’Église : la porte était ouverte ! Moi seule, je devais décider d’entrer par elle ou pas.
La suite s’est déroulée comme dans un film accéléré. J’ai retrouvé le prêtre, maintenant pour « parler affaires ». Malheureusement, je ne me souviens de rien de ce dont on a parlé, tant j’étais bouleversée. Probablement que je lui ai parlé de mon expérience de foi. Je me rappelle une phrase : le prêtre m’ayant demandé si je savais comment se passait la conversion à une autre confession, j’ai répondu « non ». À la fin de cet entretien, nous nous étions déjà mis d’accord par rapport à la date : le 8 septembre, l’anniversaire de la Maman de Dieu. C’est ce jour-là que j’ai dit mon Oui dans l’Église catholique.
Je suis très heureuse et reconnaissante. Grâce à cet événement, j’ai trouvé ma maison spirituelle, l’appartenance à la paroisse et la possibilité d’être dans l’unité de la table de l’Église, avec la Communion. Cette année a été la plus heureuse dans ma vie, car j’ai reçu tant d’Amour que je ne me souviens même plus comment a été l’hiver : pour moi, c’était un printemps permanent qui m’a réjouie avec l’odeur de ses fleurs épanouissantes.
C’est ainsi que vous, Léandre, sans vous en rendre compte, vous êtes devenu quelqu’un qui m’est cher et que je porte dans mon cœur avec reconnaissance et prière.

Clic ici pour visionner une retraite donnée par Léandre Lachance

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Je viens de suivre une retraite par vidéo à l’Île Maurice et je voulais dire merci à Léandre. Nous lui sommes infiniment reconnaissants de ce qu’il nous a transmis et de son exemple. Son charisme : simplicité, limpidité, la confiance qu’il dégage, sa dose d’humour, l’aspect pratique de son enseignement, et son accent canadien parfois proche du nôtre ! Cette retraite nous a donné envie de dire Oui !

Pour voir ces retraites en vidéo : http://www.fcdj.org/videotheque/videos_integrales

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Suite à une retraite en France :
Merci Seigneur Jésus pour ces trois jours merveilleux ! C’était un grand cadeau. Nous nous sentions vraiment dans la « Nouvelle Civilisation de l’Amour ». À chacun et chacune de continuer à donner nos Oui chaque jour pour qu’elle s’étende de plus en plus vite ! Maranatha !

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Je voudrais vous dire un grand merci pour avoir donné votre Oui au Seigneur, car, grâce à vous, des milliers de Oui ont été donnés de par le monde, dont le mien.
Ayant la foi et étant pratiquant, j’étais toujours à la recherche de ce quelque chose qui me bloquait, me faisait douter depuis mon enfance. Je vivais dans la peur, toujours angoissé et très négatif sur tout. Bref, je me détestais et je me demandais comment aimer mon prochain comme moi-même, si je ne m’aimais pas. Malgré ces souffrances pendant tant d’années, grâce au Seigneur, je suis là aujourd’hui, toujours entouré de mes enfants et mes petits-enfants.
Il y a près d’un mois, lors d’une rencontre avec une connaissance, nous avons parlé de nos petites souffrances et c’est là qu’elle me suggère de suivre une retraite qu’elle a elle-même suivie l’année passée. Elle m’a donné l’adresse du site de la Fondation des Choisis de Jésus.
Le jour même, je me suis empressé de me connecter sur votre site. Je suis touché par vos conférences, je me mets à lire le premier volume « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus » et je suis déjà transformé. Je vois l’agir de notre Seigneur et pour confirmer tout cela, j’ai la chance avec mon épouse, d’être inscrit pour la retraite de ce week-end sur la spiritualité des Choisis de Jésus.
Ce sont des moments très intenses de paix, de joie et de libération. Je me sens libéré, envahi de la joie de me sentir aimé de notre Père. J’ai l’impression de vivre une nouvelle vie. Merci Seigneur.

Clic ici pour vous informer sur les prochaines retraites

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Nous venons de recevoir les DVD et les CD de « Parce que l’Amour t’aime, tu deviens l’Amour ». Mon mari et moi, avec une amie de notre groupe de prière, nous avons visionné les deux premiers. Nous allons compléter le reste cette semaine. C’est comme une retraite pour nous. C’est magnifique et c’est tellement à notre portée, dans un langage simple et chaleureux. Ça sent l’amour !

Clic ici pour visionner une retraite donnée Léandre Lachance

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Témoignages d’une retraite avec les Choisis de Jésus à Baillet – Été 2011

Au cœur de l’été, dans cette plaine, berceau de la France, nous sommes venus, tel un petit troupeau cosmopolite, d’Orient comme d’Occident, animés d’une grande espérance. Durant trois jours, nous avons écouté, assoiffés de vérité, un messager authentique, Léandre Lachance, venu du Canada. Dans le va-et-vient des visiteurs curieux venus chercher la Paix au pied de Notre Dame, les paroles de Léandre ont vivifié nos âmes. Forts du seul engagement qui compte, celui de nos vies entières, nous avons rendu grâce pour ce temps de joie profonde.
M-T. : J’ai été touché par la simplicité, le bon sens et les propos lumineux de Léandre, notre grand-père canadien, qui nous a conduits avec lui pour vivre l’Évangile. Jésus est proche : Il s’occupe de chaque détail et notre petite vie l’intéresse.

J. : Pendant ces trois jours, je me suis senti bien parce qu’accueilli…

M. : le site de Notre-Dame-de-France a été pour moi un lieu de grande paix. J’ai beaucoup apprécié la présence et les paroles du prêtre présent.
O. : Lorsque nous sommes arrivés à Baillet sur le site de Notre-Dame-de-France, le mercredi soir vers 20 heures, notre première impression a été la paix profonde qui nous a saisis, envahis et apporté un bien-être intérieur. Oui, la paix est palpable en ce lieu. Merci Seigneur pour ce lieu de grâce, de paix et de joie profonde !

D. : En assistant à la retraite donnée par Léandre, j’ai eu l’impression de voir et d’entendre un prophète des temps modernes. J’ai fait une expérience : le deuxième jour, Léandre nous a demandé de nous isoler, de méditer sur les questions de notre vie, puis de demander l’aide de Jésus et d’ouvrir le livre « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus » au hasard. Léandre nous disait que Jésus nous répondrait par le biais du message ainsi découvert et j’ai eu la réponse à mes questions. J’ai même été très surpris par la réponse de Jésus qui était, en quelque sorte, une description de ma vie… J’ai lu le tome 1 et j’ai commencé le tome 2.

C. : J’ai tout d’abord été impressionnée par la beauté du site où tout portait à la prière et au recueillement. Ces trois jours passés avec Léandre m’ont redonné plus de force, mais aussi plus d’espérance pour continuer à cheminer. Et c’est dans la joie et la légèreté que je suis repartie littéralement portée. Encore un grand merci à Léandre pour cette richesse d’enseignement.

L. : Cette retraite fut, pour moi qui sortais de convalescence, un coin de ciel bleu et l’aventure spirituelle avec Notre Dame et Léandre. On a besoin de son humour, de sa bonne humeur. Ses enseignements sont toujours pertinents, bien menés, pleins de bon sens, cohérents. Aussi, il y avait beaucoup d’échanges avec les participants, surtout pendant les repas. Par la grâce de Dieu, nous avions un jeune prêtre africain parmi nous et il a célébré la messe. Nous avons eu aussi la chance de faire connaissance avec les chrétiens d’Orient persécutés et d’assister à la messe dans leur très belle église chaldéenne, en araméen – la langue de Jésus. J’ai eu l’impression d’être partie en voyage, en faisant le plein d’amitié et de spiritualité.

J-C. : J’ai été content de passer ces trois jours près de Léandre, car je suis épaté de le voir parler ainsi, sans notes et sans ennuyer son public. Son enseignement est pertinent et plein de bon sens. J’ai bien aimé l’ambiance et j’ai rencontré des gens intéressants, dont les chrétiens d’Orient. Cela nous a fait du bien de déjeuner tous ensemble, ce qui a permis les échanges.

Pour vous informer sur les prochaines retraites : http://www.fcdj.org/conferences/conferences

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Inscrivez-vous à l’infolettre pour recevoir les dernières publications
Téléchargez
notre nouvelle
application
Application des Choisis de Jésus
Fermer le menu
×

Panier