facebook live
Tous les jours
12 h 30 hne
Votre dose d'amour
quotidienne!

Hier était un jour spécial pour notre famille : notre fils aîné aurait fêté ses 15 ans. Mon mari avait pris congé et nous étions en famille au bord de la mer. Mais il faisait mauvais temps, j’étais triste et mon mari agacé. C’était un de ces jour où rien ne va ! Finalement, j’ai allumé la télévision et nous sommes tombé sur un film qui racontait exactement notre situation : un couple qui vit l’épreuve de la mort de leur petit garçon ; l’histoire se passe le jour de son anniversaire ; les parents en souffrance se font du mal, etc. Déjà, à ce moment-là, je me suis dit : « Mon doux Jésus, tu es là ! »
La suite du film raconte l’arrivée d’un ange gardien, celui de la grande sœur qui semble ne plus exister aux yeux de sa maman depuis la mort de son frère, et comment l’ange finit par réunir la famille déchirée. Ce film était un clin d’œil du Seigneur, il nous a bouleversés, mon mari, notre dernier fils et moi. Nous avons terminé la journée unis, dans la paix, accompagnés de l’amour de Dieu pour nous. « C’est parce que l’Amour nous aime que nous devenons l’Amour. »
Lors d’une retraite vécue avec vous, nous étions invités à prendre un message dans un panier, parmi tant d’autres. Le message que j’ai reçu parlait de « l’efficacité du ministère des saints anges ». C’est une chose dont je n’avais jamais pris conscience jusqu’à cette retraite. Depuis, j’en parle autour de moi et je n’arrête pas d’avoir des clins d’œil du Seigneur.
Que Dieu vous bénisse et que vos anges gardiens vous protègent.

Lien vers les retraites en vidéo : http://www.fcdj.org/videotheque/videos_integrales

Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Merci, Jésus, pour le cadeau de la confiance en Toi ! Merci également de cette prise de conscience de l’amour agissant du Père à notre égard, depuis Ta venue sur la Terre. Merci pour l’intimité qui cherche sans cesse à grandir entre nous !

Clic ici pour nous suivre sur les réseaux sociaux

Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Bien souvent, mon orgueil me pousse à penser que je suis exploité, que je n’ai pas de place, que je suis inutile, etc. Mais, les blocages viennent de moi et non des autres : je le regrette humblement et je demande à notre Seigneur de bien vouloir continuer à m’aider, car seul je ne peux absolument rien. Puisse-t-il m’apporter Ses lumières dans mes prises de conscience et dans les actes que j’ai à poser à Son service et selon Sa volonté. J’ai confiance en Lui.

Clic ici pour lire la « Prière de Jésus à Son Père, Notre Père »

Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Quand je viens au monde, mon cœur est ouvert naturellement pour accueillir l’amour. Tout au long de ma petite enfance, je suis inconsciemment en mode d’accueil et d’ouverture à l’amour. Si je reçois de l’amour, mon cœur se laisse remplir et s’épanouit jour après jour sans que je le réalise. Si je n’en reçois pas, cela crée inconsciemment une fermeture à l’amour. Le résultat en est une grande blessure rendant presque impossibles le don d’amour et son accueil. Heureusement, à l’âge adulte, l’amour devient conscient. Voici qu’il est donc possible d’oser l’accueillir.
Le désir de l’amour est présent en tous. L’inconnu, les fermetures, les peurs, les blessures, les rejets, les jugements et tout ce qui n’est pas l’amour m’empêchent d’oser celui-ci. Pourtant, conscient de cet amour, j’ose aller encore plus loin, malgré les peurs, les blessures ou les jugements, parce que je connais le potentiel de l’amour déjà accueilli, reçu et vécu. Il conduit à la confiance en soi, dans les autres et en la Vie. Un pas à la fois, la peur diminue.
Je me laisse donc aimer par Dieu, sachant qu’Il m’aime sans condition. Le véritable Amour se vit à l’intérieur du cœur. Plus je reçois l’Amour, plus je deviens l’Amour, et plus je donne la joie et la paix. Finalement, comme pour toutes choses, je dois m’exercer pour devenir meilleur dans le défi de l’Amour. Personne ne peut le faire à ma place. Je commence par dire Oui à l’Amour que Dieu m’offre chaque jour en mon cœur, puis je l’accueille et fais confiance en Son action dans ma vie.

Clic ici pour lire les volumes « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus »

Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

« Tu comprends que si tu veux être Mon instrument, tu devras respecter la même liberté chez ceux ou celles que Je mettrai sur ta route. »
Cette phrase m’interpelle ce matin, car je comprends de plus en plus que nous sommes vraiment des instruments dans les mains du Seigneur. Pour certains, cela pourrait paraître comme une forme d’esclavage, mais pour moi, ce n’est pas du tout la même chose. J’aime à penser que ce Dieu dont j’ai découvert l’amour inconditionnel agit pour mon bien et attends le moment propice pour mettre sur ma route la personne qui m’éclairera.
Ce matin, en empruntant la voiture de mon fils, j’ai réalisé l’état de ses pneus et le danger qu’il courait en la conduisant. En rentrant, je l’ai « sermonné » et lui ai donné de quoi changer ses quatre pneus.
Ce soir, avant de repartir chez elle, une personne qui travaille chez moi depuis de longues années et qui avait tout entendu m’a dit : « Madame, n’oubliez pas de remercier le Seigneur de vous avoir permis de rouler ce matin avec la voiture de votre fils, de vous rendre compte du danger qu’il courrait et d’avoir pu faire le nécessaire pour éviter le pire. » Je suis restée hébétée, car je n’y avais pas pensé… En lisant la « Pensée du Jour », j’ai remercié doublement cette personne. J’ai réalisé que c’était Dieu qui l’avait mise sur ma route pour me donner ce beau et pieux conseil.
Quelle joie dans mon cœur pour cet enseignement !

Clic ici pour lire la « Pensée du Jour »

Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Inscrivez-vous à l’infolettre pour recevoir la Pensée du Jour

Téléchargez
notre nouvelle
application
Application des Choisis de Jésus
×

Panier

FCDJ Pensées du jour

Pensée du jour

27 juin 2017
: « Tu comprends que si tu veux être Mon instrument, tu devras respecter la même liberté chez ceux ou celles que Je mettrai sur ta route. »
Cette phrase m’interpelle ce matin, car je comprends de plus en plus que nous sommes vraiment des instruments dans les mains du Seigneur. Pour certains, cela pourrait paraître comme une forme d’esclavage, mais pour moi, ce n’est pas du tout la même chose. J’aime à penser que ce Dieu dont j’ai découvert l’amour inconditionnel agit pour mon bien et attends le moment propice pour mettre sur ma route la personne qui m’éclairera.
Ce matin, en empruntant la voiture de mon fils, j’ai réalisé l’état de ses pneus et le danger qu’il courait en la conduisant. En rentrant, je l’ai « sermonné » et lui ai donné de quoi changer ses quatre pneus.
Ce soir, avant de repartir chez elle, une personne qui travaille chez moi depuis de longues années et qui avait tout entendu m’a dit : « Madame, n’oubliez pas de remercier le Seigneur de vous avoir permis de rouler ce matin avec la voiture de votre fils, de vous rendre compte du danger qu’il courrait et d’avoir pu faire le nécessaire pour éviter le pire. » Je suis restée hébétée, car je n’y avais pas pensé… En lisant la « Pensée du Jour », j’ai remercié doublement cette personne. J’ai réalisé que c’était Dieu qui l’avait mise sur ma route pour me donner ce beau et pieux conseil.
Quelle joie dans mon cœur pour cet enseignement !

Clic ici pour lire la « Pensée du Jour »

Votre dose d'amour quotidienne!

Pendant ce confinement, il est normal de se poser plusieurs questions. Les Choisis de Jésus sont là pour vous accompagner dans cette période, tous les jours, lors de Facebook Live. Joignez-vous à nous pour entendre des prières et des témoignages provenant des livres «Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus.». Ce rassemblement virtuel saura assurément alimenter vos réflexions et vous aidez à trouver réponses à vos questions!
Soyez des nôtres, tous les jours, à 13 h 30 HAE