logo agir de dieu retina
18 décembre 2017

Accueillir, Bénir, Comprendre (ABC)

« Accueillir, Bénir, Comprendre » (ABC), c’est quelque chose qui m’a posé bien des problèmes ! En théorie, cela a l’air simple. En pratique, c’est une autre histoire : comment faire pour accueillir un problème ou un malheur ? Je n’étais vraiment pas capable d’une réaction positive d’accueil face à cela. Pourtant, c’est vrai que pour donner un problème à Dieu, il faut d’abord l’avoir accueilli. J’ai demandé à la Vierge Marie d’accueillir le problème pour moi ou de m’aider à l’accueillir, et quand on demande ce genre de chose à la Vierge Marie, on obtient toute l’aide nécessaire, je peux le confirmer. Une première étape était franchie !
Deuxième étape : Bénir. Bénir le Seigneur pour un problème ou une souffrance, je dois avouer que cela n’avait pas de sens pour moi. Mais, comme le Seigneur nous demande d’avoir la foi, je me suis lancée. J’étais sincèrement angoissée par un problème et, en plus, j’avais très mal physiquement. J’ai dit sans réfléchir : « Seigneur, je Te bénis de me faire vivre ce problème. » Puis, non seulement la solution est venue très facilement, mais en plus, je me suis rendu compte que tout cela avait permis d’éviter l’apparition d’un autre problème, en plus de renforcer mon couple. Là, j’ai compris !
Accueillir, Bénir, Comprendre ! C’est une sorte de certitude presque physique que Dieu s’occupe de tout si je Le laisse faire, si je ne Lui lie pas les mains avec mes conditions, mes doutes ou mes angoisses. Il a fallu quelques reprises avant que cela devienne spontané, car j’étais une personne très angoissée. Mais, en l’espace de quelques mois, cela a changé du tout au tout.
Une autre chose est importante : laisser carte blanche au Seigneur. Il résout toujours les problèmes beaucoup mieux que nous-mêmes ! Si nous agissons ainsi, que nous le bénissons pour le problème et qu’en plus, nous acceptons d’en subir les désagréments par amour pour Lui, Il nous comble infiniment… même s’Il semble prendre Son temps pour nous répondre. Une chose est sûre, Il nous gardera dans la paix jusqu’à ce que le problème soit entièrement résolu. Et cette paix-là n’a pas de prix !
Une fois le problème résolu, n’oublions pas de remercier le Seigneur et évitons de nous en attribuer le mérite. Pour ma part, je suis tellement consciente que tout me vient de Dieu (la solution et la paix intérieure), qu’il m’est impossible de m’attribuer un quelconque mérite.

Clic ici pour nous suivre sur les réseaux sociaux

Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Fermer le menu
×

Panier