facebook live
Tous les jours
12 h 30 hne
Votre dose d'amour
quotidienne!

J’ai fait l’expérience d’une mort imminente quand j’avais 20 ans (j’en ai 82 maintenant). Depuis, je n’ai jamais eu peur de la mort. J’ai vécu alors un bain d’amour que rien ne vient compromettre, et j’en garde la nostalgie… J’ai expérimenté une connaissance profonde du bien et du mal, pour tout ce qui me concernait, de près ou de loin. Il est dit dans la Bible que tout ce qui est secret sera révélé au grand jour : c’est un peu cela !
À la suite de cette expérience, j’ai saisi que l’important, ce n’est pas l’acte en lui-même, mais l’amour et l’intention qu’on y attache : aider l’autre, le réconforter, etc. Même si ce qu’on dit ou fait n’est pas perçu comme un bien, l’important est l’intention d’amour qui l’a motivé.
Je suis catholique et très pratiquante. Le Seigneur m’a guérie de bien des douleurs handicapantes. Je L’en remercie et je Le prie beaucoup pour moi, pour les autres et pour le monde.
Merci pour tout l’amour que les messages de Jésus à Léandre Lachance nous apportent chaque jour.

Clic ici pour découvrir d’autres témoignages

Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Pour Jésus, le temps et l’espace n’existent pas. Il parvient toujours à nous rejoindre.
Une personne que je connais à peine m’a offert le livre « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus ». Son titre m’a plu et j’ai accepté de le lire. Durant cette lecture que je dévorais sans pouvoir m’arrêter, je me suis sentie interpellée. Jésus disait : « Beaucoup sont appelés et peu sont élus » ou « La moisson est grande et il y a peu d’ouvriers, priez votre Père qu’il envoie des ouvriers. » Je me suis toujours sentie visée par ces phrases, comme s’Il me parlait. N’ayant pas de guide et me sentant seule face à cet appel, je l’ai enfoui en moi, enterré par les occupations sociales. Lors d’une soirée, ne pouvant me détacher du livre, j’ai vécu une chose impensable. J’ai vu, avec les yeux du cœur, Jésus à genoux devant moi qui me suppliait de me laisser aimer par Lui. Ma réaction fut de Lui dire en mon cœur : « Seigneur, Toi qui est le plus grand parmi les grands, Tu T’agenouilles devant moi qui suis si petite. C’est moi qui devrais l’être pour Te demander de prendre pitié de moi. » Il m’a répondu, rempli de douceur et d’amour : « Laisse-toi aimer par Moi, tu n’as pas à mériter cet Amour, Je te le donne et Je te comblerai. » Je lui ai répondu : « Si toi, Tu T’agenouilles humblement devant moi pour me supplier d’accepter Ton Amour, je n’ai qu’une seule réponse possible à Te donner : Oui ! » J’ai ressenti et vu la Joie et le Bonheur de Jésus. J’ai pleuré, pleuré toute une partie de la nuit de me sentir tant aimée. Je me suis sentie toute petite dans cet univers d’Amour, comme un enfant dans le sein de sa mère : protégée et aimée. Je ne voulais plus m’endormir de peur de perdre ce contact, et dans cet Amour, je me suis endormie. Je sais maintenant que je suis une choisie, car ce cri, cet appel, s’est calmé en moi. Tous les matins, je lui donne mes Oui dans ma petitesse et je me laisse aimer. Je répète mes Oui quand j’y pense dans la journée.
Je me suis reconnue dans ce combat intérieur que vivait Léandre. Je faisais miennes ses prières, tellement elles étaient semblables aux miennes. Je me laisse maintenant bercer par cet Amour, mais je ne suis pas infaillible. Son combat est aussi le mien. Je me suis sentie allégée du fardeau énorme de devoir mériter Son Amour, je suis très exigeante envers moi pour devenir parfaite. Je suis arrivée à la lecture du deuxième volume que je dévore autant. Je suis toujours surprise, car j’ai l’impression que Jésus a lu en moi et me répond directement. Les réponses sont claires et précises et cela m’apaise.
J’ai eu aussi des répercussions dans mon physique. Je suis une personne obèse. J’ai toujours eu de la difficulté à perdre ce surplus de poids. Depuis que j’ai ressenti l’Amour de Jésus, je me sens pleine. Je me sens nourrie par Son Amour et j’ai perdu mon appétit féroce. Je maigris d’une façon régulière et je ne sens pas de privation. Mon corps demande peu et je lui donne peu. C’est Jésus qui m’apprend à me nourrir selon mes besoins.

Merci, Léandre, d’avoir accepté par tes Oui d’être l’instrument docile de Jésus. Par ton ouverture dans ta petitesse et les Oui que tu as donnés à Jésus, tu Lui as permis de me rejoindre comme beaucoup d’autres âmes et de changer ma vie. J’ai repris le chemin de l’Eucharistie et j’y sens un contact privilégié avec Jésus. Je lui rends grâce d’avoir persisté à m’aimer malgré mes refus répétés. Cela a finalement donné des résultats. Je suis aimée, je le vis et je le sais maintenant. Et jamais personne ne pourra m’enlever cette certitude !

Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

D’après le livre « Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus », c’est en donnant nos Oui régulièrement que nous pouvons vivre l’intimité avec le Seigneur.
Il y a une quinzaine de jours, je faisais mes prières comme à l’habitude, mais cette fois, j’étais plus concentrée et j’ai tout simplement demandé à Jésus s’Il était présent. Tout en continuant de prier, j’ai eu de gros frissons tout le long de mon corps. J’ai alors compris qu’Il était bien là et j’ai continué de prier et de Lui donner mon Oui.
La semaine dernière, je voulais Lui remettre des situations spéciales. Alors, j’ai prié fermement et Lui ai demandé encore une fois s’Il était présent. Je Lui ai redonné mon Oui, et, tout à coup, j’ai ressenti encore des frissons. Puis, je me suis mise à verser des larmes. J’étais incapable d’ouvrir les yeux, de desserrer mes mains jointes ou d’arrêter de prier. Je me sentais tellement bien, je n’étais pas triste.
Encore une fois, aujourd’hui, j’avais un besoin pressant de Le sentir présent. J’ai refait la même prière et j’ai ressenti la même chose. J’ai continué de prier avec ardeur pour une situation spéciale et difficile. Le Seigneur a écouté mes prières et m’a donné la facilité pour gérer cette situation. Si c’est facile, c’est parce que c’est Son Agir et non le mien.

Pour prier avec les Choisis de Jésus : http://www.fcdj.org/prieres

Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Merci pour ces « Pti’bonheurs » et le soutien au quotidien que me procurent les « Pensées du Jour ». Ces huit dernières années ont été et sont encore éprouvantes pour moi et maintenant pour ma famille.
C’est la deuxième fois de ma vie que je vis de telles tribulations. La première fois, j’ai beaucoup demandé au Seigneur d’arrêter de telles souffrances. Puis, une nuit, j’ai fait un rêve étrange dans lequel une voix claire et pleine d’amour me disait : « Ce qui t’est donné, il faudra l’apprécier, car cela te sera retiré. » J’ai donné mon Oui, tout en pleurant. Effectivement, les tribulations ont cessé à partir de cette nuit-là. Toutefois, après plusieurs belles années, elles ont repris et je me suis rappelé ce songe.
Mes Oui, je les donne ; mais un grand découragement m’habite en ce moment. Ces tribulations m’épuisent, c’est un vrai désert. Je donne encore mon Oui cette nuit, en vous demandant aussi votre intercession pour m’aider à tenir le coup aussi longtemps que mon Ami et mon Dieu poursuivra Son œuvre en moi et les miens. Un grand merci !

Pour recevoir un message dans la foi : http://www.fcdj.org/recevoir-un-message

Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Inscrivez-vous à l’infolettre pour recevoir la Pensée du Jour

Téléchargez
notre nouvelle
application
Application des Choisis de Jésus
×

Panier

FCDJ Pensées du jour

Pensée du jour

30 juin 2017
: Merci pour ces « Pti’bonheurs » et le soutien au quotidien que me procurent les « Pensées du Jour ». Ces huit dernières années ont été et sont encore éprouvantes pour moi et maintenant pour ma famille.
C’est la deuxième fois de ma vie que je vis de telles tribulations. La première fois, j'ai beaucoup demandé au Seigneur d'arrêter de telles souffrances. Puis, une nuit, j’ai fait un rêve étrange dans lequel une voix claire et pleine d’amour me disait : « Ce qui t'est donné, il faudra l'apprécier, car cela te sera retiré. » J'ai donné mon Oui, tout en pleurant. Effectivement, les tribulations ont cessé à partir de cette nuit-là. Toutefois, après plusieurs belles années, elles ont repris et je me suis rappelé ce songe.
Mes Oui, je les donne ; mais un grand découragement m'habite en ce moment. Ces tribulations m’épuisent, c’est un vrai désert. Je donne encore mon Oui cette nuit, en vous demandant aussi votre intercession pour m'aider à tenir le coup aussi longtemps que mon Ami et mon Dieu poursuivra Son œuvre en moi et les miens. Un grand merci !

Pour recevoir un message dans la foi : http://www.fcdj.org/recevoir-un-message

Votre dose d'amour quotidienne!

Pendant ce confinement, il est normal de se poser plusieurs questions. Les Choisis de Jésus sont là pour vous accompagner dans cette période, tous les jours, lors de Facebook Live. Joignez-vous à nous pour entendre des prières et des témoignages provenant des livres «Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus.». Ce rassemblement virtuel saura assurément alimenter vos réflexions et vous aidez à trouver réponses à vos questions!
Soyez des nôtres, tous les jours, à 13 h 30 HAE