facebook live
Tous les jours
13 h 30 hae
Votre dose d'amour
quotidienne!

Chronique #32 – L’ARGENT ET LA FAMILLE (2)

Afin de ne pas avoir de division sur la question d’argent, il est important d’en avoir assez pour ses besoins, ou savoir nous satisfaire de la mesure que nous avons. Pour que cette mesure soit proportionnelle à ses besoins, il y a, selon moi, trois moyens 

Continuer la lecture

Chronique #33 – SAVOIR, AVOIR, POUVOIR OU ÊTRE

Avant de savoir, d’avoir ou de pouvoir, il faut ÊTRE; et à l’intérieur de l’être, il y a Dieu. Très souvent, Il nous apparaît un peu comme étant au coeur du moyeu d’une roue où l’être est petit; alors que le savoir, l’avoir et le pouvoir, représentant la grandeur et ce que nous voulons, sont les rayons, la jante et le bandage extérieur de la roue. Nous sommes plusieurs à être et à nous partager le savoir, l’avoir et le pouvoir, et nous avons le choix de nous situer près du savoir, de l’avoir et du pouvoir.

Continuer la lecture

Chronique #34 – LA GRANDE DÉCOUVERTE DE MA VIE

J’ai toujours bien accepté la formation chrétienne que j’ai reçue étant jeune. Ce que je comprenais, c’était qu’en vivant pleinement les enseignements du Christ, nous pouvions nous mériter une bonne place après notre mort, mais durant le temps que nous vivions, c’était très restrictif, il y avait une foule de choses qu’il ne fallait pas faire.

Continuer la lecture

Chronique #35 – TOI TU AS RÉUSSI

Un jour, un individu à mon bureau me dit : « Toi tu as réussi. » Par la suite, me retrouvant seul dans ma voiture en direction de Montréal, je réfléchissais à ce qu’il avait voulu me dire. Avait-il raison ? Je me disais : il faudrait d’abord définir ce qu’est la réussite ? Réussir par rapport à qui ? Ou par rapport à quoi ? Disons qu’il a voulu me dire que j’avais réussi plus que la moyenne, dans mon domaine.

Continuer la lecture

Chronique #36 – Développer le meilleur de nos deux êtres

Il m’apparaît clairement qu’il y a, en chacun de nous, deux êtres. Un qui aime le bien, le beau, le positif, qui a un désir profond de bien faire, d’être généreux, d’accomplir de grandes choses pour les autres; que l’on peut décrire comme étant « l’être de la vie » selon l’Esprit, comme nous l’a décrit Saint Paul.

Continuer la lecture

Chronique #37 – L’état d’esprit

Ce que nous pensons a plus d’importance que les gestes que nous posons; je l’ai appris par deux vendeurs qui travaillaient pour moi, qui posaient à peu près les mêmes gestes. Tous les deux aimaient à sortir, à boire et à rencontrer d’autres femmes, mais ils ne pensaient pas de la même façon.

Continuer la lecture

Chronique #38 – La sagesse

La sagesse est sûrement l’un des plus beaux dons qui existent. Pour l’obtenir, il faut la demander. Avant de poser un geste important, nous avons avantage à consulter une personne sage. Ceci nous garde dans le juste équilibre. Ce que la sagesse ne réussit pas à nous apprendre, la souffrance s’en charge. 

Continuer la lecture

Chronique #39 – Le meilleur des livres

Nous cherchons dans une multitude de volumes des moyens de nous instruire et de réussir. Il y a dans la Parole de Dieu, une richesse extraordinaire, inépuisable dont nous n’aurons jamais fini de découvrir la puissance. Sa valeur est tellement grande à mes yeux que si je devais m’isoler un an sur une île et que je n’avais droit qu’à un seul volume, sans hésiter un seul instant, j’apporterais la Sainte Bible.

Continuer la lecture
Fermer le menu
×

Panier

FCDJ Pensées du jour

Pensée du jour

11 avril 2019
:

Dieu et l’entreprise

En étudiant la Parole de Dieu, il me semble qu’on pourrait bâtir des entreprises fortes, puissantes où il ferait bon vivre, en s’inspirant principalement des trois enseignements de Jésus :

Le service

Voir l’Évangile de Marc, 9-35 : « Si quelqu’un veut être le premier, il se fera le dernier et le serviteur de tous. » Dans l’entreprise, ce dont nous avons besoin, ce sont des gens qui veulent servir. Combien de fois comme clients, nous déplorons le manque de collaboration; par contre, nous sommes heureux de nous retrouver, là où nous sommes bien servis. Cette notion de service est nécessaire à tous les niveaux de l’entreprise. Le rôle de l’employé à la fabrication ou au service à la clientèle est de servir le client. Le contremaître devrait voir son rôle comme un service envers ses employés, afin que le client soit bien assisté, conseillé. L’officier supérieur devrait aussi voir son rôle comme étant obligé envers ses contremaîtres, afin que ces derniers puissent, à leur tour, bien accomplir leurs tâches de service. Quant au P.D.G., il devrait voir son rôle comme celui du serviteur général, principalement au service de ses officiers supérieurs, afin qu’eux, à leur tour, puissent bien faire leur travail en étant entièrement à la disposition de ceux et de celles qui relèvent d’eux. Depuis déjà très longtemps, c’est ainsi que je vois mon rôle. J’assiste, j’aide les gens qui travaillent dans l’entreprise, principalement ceux et celles qui relèvent de moi. J’en éprouve une très grande satisfaction et j’aime beaucoup mon travail, parce que chaque jour, je suis au service de quelqu’un et j’ai l’occasion de l’aider. Sans m’imposer, je ne refuse jamais une occasion et j’ai toujours du temps pour quelqu’un qui a besoin de secours ou de coopération.

Les charismes

(Voir Rm 6-8) : « Dieu nous a gratifiés de dons et de charismes de façons différentes. » Dans une entreprise, nous avons donc comme tâche de mettre en valeur les dons de chacun, en lui confiant une tâche qui correspond à ses charismes. D’autres parleront de dominante et c’est là, selon moi, le rôle le plus important d’un chef d’entreprise; placer la bonne personne au bon endroit. C’est pour cela qu’avant d’offrir un emploi, il est nécessaire de faire parler notre candidat, afin de voir si ses valeurs sont compatibles avec l’entreprise et découvrir ce qu’il aime. Normalement, nous aimons accomplir ce que nous faisons bien et qui s’enligne avec nos charismes. J’ai la conviction que si nous acceptions de vivre conformément selon la Parole de Dieu, notre société serait complètement changée. Présentement, quand je regarde la complexité de nos lois et tous les nouveaux problèmes qui surgissent, j’ai l’impression que nous sommes un peu comme un automobiliste qui aurait quitté la route et qui refuse de reprendre la vraie voie : il met toutes ses énergies à s’équiper afin de circuler à côté du chemin, en agrandissant les roues de sa voiture, en augmentant la puissance de son moteur, en mettant le pouvoir sur les quatre roues et ainsi de suite. Chaque fois qu’il ajoute un nouvel équipement à sa voiture, ça lui permet de faire un bout de chemin, mais devant un nouvel obstacle, il doit ajouter d’autres équipements coûteux et inutiles. S’il acceptait de reprendre la vraie voie, son voyage serait plus rapide et agréable. Si nous acceptions de reprendre la vraie route, comme nous l’enseigne la Parole de Dieu, une multitude de problèmes que nous vivons présentement seraient résolus par le fait même.

L’utilisation des talents

(Luc 19, 12-27) Les dons, charismes ou talents que Dieu nous a donnés, c’est pour qu’on les mette au service des autres en les utilisant au maximum. L’évangéliste dit que si nous n’utilisons pas les talents reçus, Dieu nous les enlèvera. Donc, il vaut mieux les utiliser pleinement et, de cette façon, les développer davantage et même, plus que cela, arriver à en développer d’autres pour atteindre de nouveaux sommets.

http://www.fcdj.org/bibliotheque/livres_de_leandre_lachance

http://www.fcdj.org/boutique/?category_uid=2

Votre dose d'amour quotidienne!

Pendant ce confinement, il est normal de se poser plusieurs questions. Les Choisis de Jésus sont là pour vous accompagner dans cette période, tous les jours, lors de Facebook Live. Joignez-vous à nous pour entendre des prières et des témoignages provenant des livres «Pour le bonheur des Miens, Mes choisis. Jésus.». Ce rassemblement virtuel saura assurément alimenter vos réflexions et vous aidez à trouver réponses à vos questions!
Soyez des nôtres, tous les jours, à 13 h 30 HAE